Plusieurs utilisateurs russes signalent à ZDNet.com que lors d'une installation, ils sont orientés vers une page qui les informe qu'ils se trouvent dans un pays soumis à des embargos, ce qui fait qu'ils ne peuvent télécharger le software. Oracle n'a pas encore fait de commentaire à ce propos.

Il n'y a pas encore de raison officielle à ce blocus. Il est facile d'établir le lien avec les sanctions économiques que les Etats-Unis et l'Europe imposent à la Russie (et aux embargos réciproques de la part de la Russie). Mais ces sanctions concernent surtout les produits alimentaires, les armes ou les banques et pas tellement le software (gratuit).

Pour les utilisateurs russes, le blocus est en tout cas une mauvaise nouvelle. Quiconque continuera d'utiliser une ancienne version de Java, courra plus de risque d'être piraté. Ils devront donc choisir entre courir ce risque avec leur version déjà installée ou renoncer entièrement à Java.

Plusieurs utilisateurs russes signalent à ZDNet.com que lors d'une installation, ils sont orientés vers une page qui les informe qu'ils se trouvent dans un pays soumis à des embargos, ce qui fait qu'ils ne peuvent télécharger le software. Oracle n'a pas encore fait de commentaire à ce propos. Il n'y a pas encore de raison officielle à ce blocus. Il est facile d'établir le lien avec les sanctions économiques que les Etats-Unis et l'Europe imposent à la Russie (et aux embargos réciproques de la part de la Russie). Mais ces sanctions concernent surtout les produits alimentaires, les armes ou les banques et pas tellement le software (gratuit). Pour les utilisateurs russes, le blocus est en tout cas une mauvaise nouvelle. Quiconque continuera d'utiliser une ancienne version de Java, courra plus de risque d'être piraté. Ils devront donc choisir entre courir ce risque avec leur version déjà installée ou renoncer entièrement à Java.