Ce top cinq croît aussi nettement plus vite que le reste du marché. Il s'agit en l'occurrence d'AWS, de Microsoft, de Salesforce, de Google et d'Oracle. Conjointement, ces entreprises ont enregistré un tiers des 233,4 milliards de dollars de rentrées totales tirées des services dans le nuage l'année dernière.

Dans son rapport 'cloud' semestriel, le cabinet d'analystes IDC indique que le top cinq a réussi en 2019 à faire progresser de 35 pour cent les revenus de leurs services dans le nuage, alors que les rentrées du reste des fournisseurs ont crû de 26 pour cent.

Conformément aux critères d'IDC, Software-as-a-Service, Infrastructure-as-a-Service et Platform-as-a-service dépendent des services dans le nuage. SaaS est la composante la plus importante avec quelque 122 milliards de dollars de rentrées. Pour l'année en cours, IDC prévoit une poursuite de la croissance, en partie en raison de la pandémie du coronavirus qui oblige beaucoup d'utilisateurs à opter pour le télétravail et d'autres solutions à distance.

Ce top cinq croît aussi nettement plus vite que le reste du marché. Il s'agit en l'occurrence d'AWS, de Microsoft, de Salesforce, de Google et d'Oracle. Conjointement, ces entreprises ont enregistré un tiers des 233,4 milliards de dollars de rentrées totales tirées des services dans le nuage l'année dernière.Dans son rapport 'cloud' semestriel, le cabinet d'analystes IDC indique que le top cinq a réussi en 2019 à faire progresser de 35 pour cent les revenus de leurs services dans le nuage, alors que les rentrées du reste des fournisseurs ont crû de 26 pour cent.Conformément aux critères d'IDC, Software-as-a-Service, Infrastructure-as-a-Service et Platform-as-a-service dépendent des services dans le nuage. SaaS est la composante la plus importante avec quelque 122 milliards de dollars de rentrées. Pour l'année en cours, IDC prévoit une poursuite de la croissance, en partie en raison de la pandémie du coronavirus qui oblige beaucoup d'utilisateurs à opter pour le télétravail et d'autres solutions à distance.