Orange a déployé le réseau-test 5G fin 2019 dans le port d'Anvers. Selon l'opérateur, il s'agit là du premier réseau 5G autonome à être utilisé par des partenaires industriels dans notre pays. Selon Orange, les entreprises ont entre-temps commencé à 'co-innover en vue de développer de véritables applications capables d'exploiter le potentiel 5G complet du concentrateur-test'.

Le réseau-test devrait offrir aux partenaires une connectivité garantie et fin prête, adaptée aux besoins spécifiques, tels la production sans fil et l'automatisation en temps réel. Orange Belgium n'ajoutera pas de capacités 5G à la technologie 4G/3G existante, mais déploiera un réseau à part qui rendra possible le découpage de réseau ('network slicing'), une très faible latence et l'IoT massif dans la zone portuaire anversoise, selon l'opérateur.

A l'aide du réseau-test 5G, les partenaires pourront développer diverses applications professionnelles critiques et les expérimenter aussitôt dans un environnement industriel. Pensons ici aux remorqueurs connectés (leurs images radar pourront être transférées en temps réel des caméras à haute résolution jusqu'au centre de contrôle) ou à un détecteur d'impuretés automatisé, qui enverra en toute sécurité des images d'échantillons de production suspects, via une connexion 5G, vers un utilisateur spécifique dans le nuage à des fins d'analyse.

"Nous sommes enchantés de la réponse que nous avons obtenue de nos partenaires industriels dans le port d'Anvers. Avec ce nouvel écosystème 5G industriel opérationnel, nous allons pouvoir d'ici fin juin partager les progrès réalisés avec le grand public", précise Werner De Laet, Chief Enterprise Officer chez Orange Belgium. Et d'ajouter que le cadre réglementaire et juridique autour de la 5G doit encore et toujours être amélioré.

Au fil du temps, d'autres entreprises rallieront le Campus Orange 4.0 dans le port d'Anvers. La deuxième vague de partenaires comprendra en tout cas le fournisseur de services logistiques Katoen Natie, selon Orange Belgium.

Orange a déployé le réseau-test 5G fin 2019 dans le port d'Anvers. Selon l'opérateur, il s'agit là du premier réseau 5G autonome à être utilisé par des partenaires industriels dans notre pays. Selon Orange, les entreprises ont entre-temps commencé à 'co-innover en vue de développer de véritables applications capables d'exploiter le potentiel 5G complet du concentrateur-test'.Le réseau-test devrait offrir aux partenaires une connectivité garantie et fin prête, adaptée aux besoins spécifiques, tels la production sans fil et l'automatisation en temps réel. Orange Belgium n'ajoutera pas de capacités 5G à la technologie 4G/3G existante, mais déploiera un réseau à part qui rendra possible le découpage de réseau ('network slicing'), une très faible latence et l'IoT massif dans la zone portuaire anversoise, selon l'opérateur.A l'aide du réseau-test 5G, les partenaires pourront développer diverses applications professionnelles critiques et les expérimenter aussitôt dans un environnement industriel. Pensons ici aux remorqueurs connectés (leurs images radar pourront être transférées en temps réel des caméras à haute résolution jusqu'au centre de contrôle) ou à un détecteur d'impuretés automatisé, qui enverra en toute sécurité des images d'échantillons de production suspects, via une connexion 5G, vers un utilisateur spécifique dans le nuage à des fins d'analyse."Nous sommes enchantés de la réponse que nous avons obtenue de nos partenaires industriels dans le port d'Anvers. Avec ce nouvel écosystème 5G industriel opérationnel, nous allons pouvoir d'ici fin juin partager les progrès réalisés avec le grand public", précise Werner De Laet, Chief Enterprise Officer chez Orange Belgium. Et d'ajouter que le cadre réglementaire et juridique autour de la 5G doit encore et toujours être amélioré.Au fil du temps, d'autres entreprises rallieront le Campus Orange 4.0 dans le port d'Anvers. La deuxième vague de partenaires comprendra en tout cas le fournisseur de services logistiques Katoen Natie, selon Orange Belgium.