En janvier 2018, Itsme avait été reconnue comme moyen d'identification sur les services d'authentification fédéraux (Federal Authentication Services ou FAS). Cela signifie qu'en tant que moyen d'identification numérique, elle a la même valeur que l'eID et convient donc pour se connecter aux services publics.

Cet accord est à présent prolongé de trois ans. 'L'application Itsme garantit que tous les citoyens peuvent démontrer facilement leur identité. Cette simplicité combine aussi efficience et sécurité. Une collaboration réussie entre les pouvoirs publics et une entreprise privée, qui forme sans aucun doute une véritable pierre angulaire pour le renforcement de la confiance qui s'avère essentielle pour le développement d'une société toujours plus numérique', déclare Mathieu Michel, secrétaire d'Etat en charge de la numérisation notamment.

Itsme est une initiative privée de Belfius, BNP Paribas Fortis, ING, KBC et des trois entreprises télécoms. Son utilisation ne cesse de croître: l'année dernière, le nombre d'utilisateurs a dépassé les deux millions.

Sa 'part de marché' est également en hausse. En 2018, 8,48 pour cent des authentifications auprès des services publics se faisaient par Itsme. Fin 2019, on en était à 21,5 pour cent et l'année dernière, le compteur affichait 33,6 pour cent. Il n'empêche que la méthode de connexion 'classique' au moyen de l'eID et des lecteurs de carte reste provisoirement encore la plus populaire avec 42,5 pour cent.

Update 15H45':

Les chiffres cités représentent le nombre d'authentifications auprès des services publics fédéraux, dont une partie est prise en charge par Itsme. Dans une version initiale de cet article, il était mentionné que ces chiffres concernaient tous Itsme, ce qui n'était pas correct et a donc été adapté.

En janvier 2018, Itsme avait été reconnue comme moyen d'identification sur les services d'authentification fédéraux (Federal Authentication Services ou FAS). Cela signifie qu'en tant que moyen d'identification numérique, elle a la même valeur que l'eID et convient donc pour se connecter aux services publics.Cet accord est à présent prolongé de trois ans. 'L'application Itsme garantit que tous les citoyens peuvent démontrer facilement leur identité. Cette simplicité combine aussi efficience et sécurité. Une collaboration réussie entre les pouvoirs publics et une entreprise privée, qui forme sans aucun doute une véritable pierre angulaire pour le renforcement de la confiance qui s'avère essentielle pour le développement d'une société toujours plus numérique', déclare Mathieu Michel, secrétaire d'Etat en charge de la numérisation notamment.Itsme est une initiative privée de Belfius, BNP Paribas Fortis, ING, KBC et des trois entreprises télécoms. Son utilisation ne cesse de croître: l'année dernière, le nombre d'utilisateurs a dépassé les deux millions.Sa 'part de marché' est également en hausse. En 2018, 8,48 pour cent des authentifications auprès des services publics se faisaient par Itsme. Fin 2019, on en était à 21,5 pour cent et l'année dernière, le compteur affichait 33,6 pour cent. Il n'empêche que la méthode de connexion 'classique' au moyen de l'eID et des lecteurs de carte reste provisoirement encore la plus populaire avec 42,5 pour cent.Update 15H45':Les chiffres cités représentent le nombre d'authentifications auprès des services publics fédéraux, dont une partie est prise en charge par Itsme. Dans une version initiale de cet article, il était mentionné que ces chiffres concernaient tous Itsme, ce qui n'était pas correct et a donc été adapté.