Actuellement, des tests de véhicules sans conducteur ne sont effectués qu'à très petite échelle aux Pays-Bas, mais la ministre de l'infrastructure et de l'environnement Melanie Schultz va donc adapter les règles en vigueur dans l'optique d'expérimentations plus importantes.

Chef de file

Schultz entend en effet que son pays joue un rôle de chef de file dans le développement de voitures et de camions autonomes.

Contribution positive

Si les véhicules en question peuvent, sans intervention d'un conducteur, rouler en convoi et communiquer entre elles et avec les centres de trafic, cela contribuera, selon la ministre, de manière positive à la fluidité du trafic, à la sécurité et à l'environnement. (Belga/MI)