Depuis le 1er juillet, les Néerlandais ne peuvent plus envoyer de messages ou téléphoner en roulant à vélo. Quiconque tient son smartphone ou tout autre appareil mobile en main sans l'utiliser peut aussi être verbalisé. L'amende s'élève à 95 euros. Ce montant est réduit de moitié pour les enfants de moins de 16 ans. Par contre, il est reste permis de placer le smartphone dans un support fixé sur le guidon, par exemple pour trouver son chemin ou téléphoner en gardant les mains libres.

Selon la fédération cycliste néerlandaise, à court terme, cette interdiction aura peu d'impact sur la sécurité routière. "Nous n'avons aucune preuve qu'utiliser son smartphone en roulant à vélo entraîne une hausse des accidents." La fédération cycliste soutient toutefois cette nouvelle interdiction. Selon elle, en effet, "il faut faire le maximum pour que les téléphones portables ne soient plus utilisés en conduisant un véhicule."

Que dit le Code de la route belge ?

Dans notre pays, cela fait longtemps que les cyclistes utilisant leur GSM risquent une amende. Selon l'article 8.3 du Code de la route, tout conducteur doit être en mesure d'effectuer les manoeuvres requises. "Cela vaut aussi pour les cyclistes. Il faut pouvoir freiner, diriger son vélo et éviter les obstacles. C'est à l'agent verbalisateur de juger si l'utilisation d'un appareil entrave ces manoeuvres", explique Sofie Lenaerts, de la Police fédérale de la Route. Il s'agit d'une infraction du deuxième degré, sanctionnée par une amende de 116 euros. "Cet article du Code de la route est très général. Il ne spécifie aucun appareil. Il peut donc aussi concerner le fait de conduire en mangeant, en buvant ou en fumant, d'avoir un chien non attaché sur les genoux du conducteur, de conduire avec un plâtre, etc."

Par contre, l'article 8.4. interdit explicitement de tenir un téléphone portable en main. Les conducteurs peuvent uniquement l'utiliser si leur véhicule est à l'arrêt ou en stationnement. Sofie Lenaerts précise : "Il faut comprendre de façon littérale l'interdiction de tenir l'appareil en main. Cela signifie qu'il est interdit de téléphoner en roulant, mais aussi de prendre son GSM en main pour envoyer un SMS, surfer ou écouter de la musique."

"Par contre, d'après l'article 8.4., les cyclistes peuvent utiliser leur smartphone si celui-ci se trouve dans un support fixé sur le guidon, sauf si cela les empêche d'effectuer les manoeuvres nécessaires (cf. article 8.3)."