Plusieurs entreprises ont annoncé entre-temps qu'elles allaient intégrer la méthode de paiement dans leurs magasins web. Il s'agit entre autres de Neuhaus, Hopr, DPG Media, Mediahuis, Game Media et Zelfbouwmarkt. De plus, de nombreuses autres entreprises auraient déjà marqué aussi leur intérêt, selon le fournisseur de services de paiement Mollie aujourd'hui même.

Jusqu'en 2016, les chèques repas étaient édités sur papier dans notre pays, mais depuis lors, ils sont remplacés par une carte de paiement. Depuis peu, il en va de même pour les éco-chèques. Avec cette carte, les clients peuvent payer dans de nombreux magasins, mais c'était moins habituel pour les achats sur internet. Mollie espère à présent, grâce à l'accord signé avec Sodexo et Monizze, stimuler cette possibilité.

Poussée dans le dos

Les trois entreprises espèrent ainsi aussi donner une poussée dans le dos de l'économie belge, car les chèques repas et les éco-chèques ne peuvent être utilisés qu'en Belgique. Or suite à la propagation du coronavirus et aux mesures de confinement instaurées, l'e-commerce belge progresse de manière exponentielle.

Les chèques ne seront du reste utilisés en ligne que pour l'alimentation et les boissons non alcoolisées d'une part et pour les achats respectueux de l'environnement d'autre part.

Plusieurs entreprises ont annoncé entre-temps qu'elles allaient intégrer la méthode de paiement dans leurs magasins web. Il s'agit entre autres de Neuhaus, Hopr, DPG Media, Mediahuis, Game Media et Zelfbouwmarkt. De plus, de nombreuses autres entreprises auraient déjà marqué aussi leur intérêt, selon le fournisseur de services de paiement Mollie aujourd'hui même.Jusqu'en 2016, les chèques repas étaient édités sur papier dans notre pays, mais depuis lors, ils sont remplacés par une carte de paiement. Depuis peu, il en va de même pour les éco-chèques. Avec cette carte, les clients peuvent payer dans de nombreux magasins, mais c'était moins habituel pour les achats sur internet. Mollie espère à présent, grâce à l'accord signé avec Sodexo et Monizze, stimuler cette possibilité.Les trois entreprises espèrent ainsi aussi donner une poussée dans le dos de l'économie belge, car les chèques repas et les éco-chèques ne peuvent être utilisés qu'en Belgique. Or suite à la propagation du coronavirus et aux mesures de confinement instaurées, l'e-commerce belge progresse de manière exponentielle.Les chèques ne seront du reste utilisés en ligne que pour l'alimentation et les boissons non alcoolisées d'une part et pour les achats respectueux de l'environnement d'autre part.