Digidog a généré pas mal d'émoi dans la ville, après que des images de l'utilisation du chien policier électronique aient été diffusées sur les médias sociaux. Le 'chien RoboCop' a été la cible de critiques, par lesquelles des gens établissaient des comparaisons avec des scènes de films ou de séries dans lesquelles les machines dominent le monde, comme dans Black Mirror. Nombreux sont ceux qui exprimaient leur inquiétude quant au contrôle effectué par les pouvoirs publics au moyen de Digidog. Le robot prendrait ses distances vis-à-vis des agents de la ville New York.

Un animal en fer blanc

La police avait dans un premier temps loué le chien super-intelligent pour l'équivalent de 77.500 euros et ce, pour une collaboration jusqu'au mois de septembre. Mais la réaction du public et même des instances communales contraint à présent la NYPD à renoncer à l'animal en fer blanc. Des membres de l'administration communale ont déjà mené une enquête sur les coûts résultant de l'utilisation de Digidog, et le maire de New York, Bill de Blasio, a sommé la NYPD de reconsidérer sa position en la matière. Une proposition de loi a également été introduite en vue d'interdire à la police de recourir à des robots ou drones armés pour éviter que la police soit 'militarisée'.

Digidog a généré pas mal d'émoi dans la ville, après que des images de l'utilisation du chien policier électronique aient été diffusées sur les médias sociaux. Le 'chien RoboCop' a été la cible de critiques, par lesquelles des gens établissaient des comparaisons avec des scènes de films ou de séries dans lesquelles les machines dominent le monde, comme dans Black Mirror. Nombreux sont ceux qui exprimaient leur inquiétude quant au contrôle effectué par les pouvoirs publics au moyen de Digidog. Le robot prendrait ses distances vis-à-vis des agents de la ville New York.La police avait dans un premier temps loué le chien super-intelligent pour l'équivalent de 77.500 euros et ce, pour une collaboration jusqu'au mois de septembre. Mais la réaction du public et même des instances communales contraint à présent la NYPD à renoncer à l'animal en fer blanc. Des membres de l'administration communale ont déjà mené une enquête sur les coûts résultant de l'utilisation de Digidog, et le maire de New York, Bill de Blasio, a sommé la NYPD de reconsidérer sa position en la matière. Une proposition de loi a également été introduite en vue d'interdire à la police de recourir à des robots ou drones armés pour éviter que la police soit 'militarisée'.