YouTube boycotte une série de chaînes extrémistes et racistes. La plateforme a ainsi fermé six chaînes bien connues, dont celles du nationaliste blanc américain Richard Spencer, de Stefan Molyneux et de l'ancien chef du Ku Klux Klan, David Duke. Selon YouTube, les chaînes en question ont enfreint les règles à plusieurs reprises en déclarant que certains groupes de population sont inférieurs à d'autres.

Au même moment, la plateforme de streaming en direct Twitch décidait qu'elle ne publierait provisoirement plus rien de Donald Trump. Le service a fermé son compte en raison d'un comportement haineux. Le contenu offensant d'anciennes vidéos du président américain a été supprimé. Il s'agit notamment du retrait d'une contribution dans laquelle Donald Trump affirme que le Mexique envoie des violeurs aux États-Unis.

Sans oublier Reddit. Le forum Internet, extrêmement populaire, boycotte environ 2 000 communautés à la suite d'un durcissement des règles internes. Le site d'information veut surtout éviter les déclarations haineuses (hate speech). Plusieurs groupes Reddit (appelés subreddits) ont été temporairement fermés ces dernières semaines, en raison de manifestations contre le racisme et la violence policière aux États-Unis. Des activistes reprochaient à Reddit son laxisme à l'égard de déclarations et contenus racistes. Parmi les groupes supprimés, il y a le désormais célèbre r/The_Donald, un groupe de partisans du président américain, et une communauté gauchiste, appelée r/ChapoTrapHouse. La majorité des autres communautés touchées n'ont plus été utilisées.

Les médias américains parlent d'un revirement remarquable de Reddit, qui tient la liberté d'expression en haute estime. S'il fut un temps où le forum permettait notamment aux utilisateurs de diffuser sans problème des photos de nus volées, le climat actuel semble avoir changé. La demande de règles plus strictes sur les médias sociaux s'est accrue, en partie sous la pression du mouvement Black Lives Matter, qui organise depuis des semaines des manifestations contre le racisme et la violence policière aux États-Unis. Une centaine d'entreprises se sont, par exemple, associées au boycott d'une autre plateforme de médias sociaux : Facebook. Elles exigent que le réseau lutte davantage contre les messages de haine.

YouTube boycotte une série de chaînes extrémistes et racistes. La plateforme a ainsi fermé six chaînes bien connues, dont celles du nationaliste blanc américain Richard Spencer, de Stefan Molyneux et de l'ancien chef du Ku Klux Klan, David Duke. Selon YouTube, les chaînes en question ont enfreint les règles à plusieurs reprises en déclarant que certains groupes de population sont inférieurs à d'autres.Au même moment, la plateforme de streaming en direct Twitch décidait qu'elle ne publierait provisoirement plus rien de Donald Trump. Le service a fermé son compte en raison d'un comportement haineux. Le contenu offensant d'anciennes vidéos du président américain a été supprimé. Il s'agit notamment du retrait d'une contribution dans laquelle Donald Trump affirme que le Mexique envoie des violeurs aux États-Unis.Sans oublier Reddit. Le forum Internet, extrêmement populaire, boycotte environ 2 000 communautés à la suite d'un durcissement des règles internes. Le site d'information veut surtout éviter les déclarations haineuses (hate speech). Plusieurs groupes Reddit (appelés subreddits) ont été temporairement fermés ces dernières semaines, en raison de manifestations contre le racisme et la violence policière aux États-Unis. Des activistes reprochaient à Reddit son laxisme à l'égard de déclarations et contenus racistes. Parmi les groupes supprimés, il y a le désormais célèbre r/The_Donald, un groupe de partisans du président américain, et une communauté gauchiste, appelée r/ChapoTrapHouse. La majorité des autres communautés touchées n'ont plus été utilisées.Les médias américains parlent d'un revirement remarquable de Reddit, qui tient la liberté d'expression en haute estime. S'il fut un temps où le forum permettait notamment aux utilisateurs de diffuser sans problème des photos de nus volées, le climat actuel semble avoir changé. La demande de règles plus strictes sur les médias sociaux s'est accrue, en partie sous la pression du mouvement Black Lives Matter, qui organise depuis des semaines des manifestations contre le racisme et la violence policière aux États-Unis. Une centaine d'entreprises se sont, par exemple, associées au boycott d'une autre plateforme de médias sociaux : Facebook. Elles exigent que le réseau lutte davantage contre les messages de haine.