Les magasins web belges frauduleux désormais plus rapidement mis hors ligne

27/11/18 à 12:27 - Mise à jour à 12:24

Source: Datanews

Les magasins web possédant un nom de domaine .be pourront à partir du 1er décembre être mis hors ligne nettement plus vite. DNS Belgium et le SPF Economie collaboreront plus étroitement dans ce but.

Les magasins web belges frauduleux désormais plus rapidement mis hors ligne

. © Thinkstock

Jusqu'à présent, une boutique web mal intentionnée, qui escroquait ses clients ou se faisait passer pour un autre magasin connu, ne pouvait pas être mis directement hors ligne. Ce n'était que si les données d'identification à l'arrière du site étaient avec certitude jugées fautives que le site pouvait rapidement être supprimé.

La situation va changer à partir du 1er décembre. DNS Belgium, le gestionnaire des noms de domaine .be, et le SPF Economie vont coopérer plus étroitement, ce qui fait qu'un site web .be deviendra inaccessible après 24 heures déjà, s'il s'avère clairement que son contenu est frauduleux. Avant, cela pouvait prendre jusqu'à deux semaines.

"Ce protocole nous permettra, conjointement avec le SPF Economie, d'intervenir de manière encore plus ciblée contre les abus possibles impliquant des noms de domaine .be", déclare Philip Du Bois, general manager de DNS Belgium. "Voilà qui souligne bien nos ambitions d'arriver à une zone .be de qualité et sécurisée, qui constituera un terreau optimal pour la poursuite du développement d'internet."

Seulement les abus sérieux

Il n'est ici pas uniquement question de sites malfaisants, comme par exemple un site web qui ressemble à s'y méprendre à ceux de Colishop ou de Vandenborre, mais aussi de noms de domaine de boutiques web existantes, mais devenus vacants par mégarde et tombés entre les mains d'escrocs.

L'objectif est donc d'appréhender rapidement les cas sérieux uniquement. "Les services d'inspection effectuent un travail très circonspect", explique le ministre de l'Economie, Kris Peeters, dans un communiqué. "Ce n'est que dans des cas sérieux d'infraction évidente, où il y aura un gros risque de nuisance irréversible pour les consommateurs ou les entreprises que la procédure sera appliquée."

Selon DNS Belgium et le SPF Economie, il est question de plusieurs centaines de sites web pour lesquels il n'est pas possible de faire chaque fois appel au parquet. Tel devrait cependant être encore le cas pour le domaine .com. Dans un tel cas, DNS Belgium n'est en effet pas compétent, et en cas de fraude, le parquet doit imposer un blocus via les fournisseurs internet.

Lorsqu'un nom de domaine sera mis hors ligne, son propriétaire disposera d'un délai de deux semaines pour faire appel. Au bout de six mois, le nom domaine sera de nouveau libéré. Si le propriétaire du site web peut être identifié, il sera fait appel au parquet.

Nos partenaires