RTL Info a annoncé plus tôt dans la journée la disparition des magasins Switch après avoir consulté une note interne à Indexia Group, propriétaire français de la marque. Le syndicaliste Bart Leybaert confirme que la direction a communiqué cette décision en assurant qu'elle n'aurait pas d'impact sur le personnel. Mais le représentant des travailleurs s'inquiète du sort du service technique de Switch qui réparait les appareils Apple.

La direction n'était pas joignable mercredi pour commenter ces informations. Switch souffre d'une mauvaise image depuis plusieurs années en raison de nombreuses plaintes liées à des techniques de vente controversées. Selon les témoignages récoltés par Test Achats notamment, des clients se retrouvaient avec un contrat d'assurance dont ils ne voulaient pas après avoir acheté un smartphone, une tablette ou un ordinateur.

A la suite d'inspections, l'autorité des marchés financiers FSMA avait interdit à Switch de distribuer des produits d'assurance en Belgique. La société a finalement renoncé à son inscription au registre des intermédiaires d'assurance.

C'est donc Apple qui a décidé de résilier le contrat, comme le confirme une réaction de l'entreprise. "Nous sommes profondément déçus de la façon dont Switch a trompé nos clients et nous avons décidé de mettre fin à la relation qui nous unissait", explique la société.

RTL Info a annoncé plus tôt dans la journée la disparition des magasins Switch après avoir consulté une note interne à Indexia Group, propriétaire français de la marque. Le syndicaliste Bart Leybaert confirme que la direction a communiqué cette décision en assurant qu'elle n'aurait pas d'impact sur le personnel. Mais le représentant des travailleurs s'inquiète du sort du service technique de Switch qui réparait les appareils Apple.La direction n'était pas joignable mercredi pour commenter ces informations. Switch souffre d'une mauvaise image depuis plusieurs années en raison de nombreuses plaintes liées à des techniques de vente controversées. Selon les témoignages récoltés par Test Achats notamment, des clients se retrouvaient avec un contrat d'assurance dont ils ne voulaient pas après avoir acheté un smartphone, une tablette ou un ordinateur.A la suite d'inspections, l'autorité des marchés financiers FSMA avait interdit à Switch de distribuer des produits d'assurance en Belgique. La société a finalement renoncé à son inscription au registre des intermédiaires d'assurance.C'est donc Apple qui a décidé de résilier le contrat, comme le confirme une réaction de l'entreprise. "Nous sommes profondément déçus de la façon dont Switch a trompé nos clients et nous avons décidé de mettre fin à la relation qui nous unissait", explique la société.