Si vous utilisez dans notre pays l'internet mobile, vous obtenez en général 48,88 Mbps. S'il s'agit d'une connexion fixe, il est question de 72,90 Mbps. Voilà ce qu'a déterminé Ookla, l'entreprise à l'initiative de Speedtest.net notamment. Les chiffres publiés dans cet article représentent chaque fois la médiane et sont indicatifs par opérateur et par région. On y trouve du reste pas mal de différences.

Mobile

Dans notre pays, l'internet mobile et ses 48,88 Mbps figure à la 29ème place au niveau mondial, ce qui nous fait perdre six positions. Il nous faut faire observer ici qu'Ookla a adapté ses résultats de mesure de moyen à médian. En Europe Occidentale, nous nous classons cinquième après les Pays-Bas (84,59 Mbps), la Suisse (71,76 Mbps), le Luxembourg (69,81 Mbps) et l'Autriche (49,98 Mbps)

Telenet/Base est l'opérateur le plus rapide avec 56,82 Mbps chez Base ou 56,73 Mbps chez Telenet. Voilà qui illustre directement que les chiffres après la virgule sont dans ce cas moins importants, car il s'agit ici du même réseau et du même opérateur. Mais la vitesse médiane représente un indicateur utile de ce qu'on peut attendre.

Telenet précède Proximus (53,58 Mbps) et Orange (39,09 Mbps).

Internet fixe

Si on prend en considération les connexions fixes, la médiane se situe dans notre pays à 76,55 Mbps. En Europe Occidentale, nous occupons ainsi la sixième place. C'est la Suisse (104,58 Mbps) et l'Espagne (101,10 Mbps) qui disposent des réseaux les plus rapides, suivies par les Pays-Bas (93,2 Mbps), le Luxembourg (89,24 Mbps) et la France (75,47 Mbps).

Ce qui étonne surtout ici, ce sont les écarts entre les régions et les opérateurs. Telenet est de loin le plus rapide avec 124,89 Mbps. Le câbleur wallon Voo atteint pour sa part 94,63 Mbps. Viennent ensuite Orange avec 82,20 Mbps, Proximus avec 43,45 Mbps et Scarlet avec 35,34 Mbps.

Il nous faut cependant ici apporter la nuance, selon laquelle ces résultats sont partiellement influencés par les abonnements souscrits. C'est ainsi qu'Orange utilise les réseaux de Voo et de Telenet pour son internet fixe, et que Proximus et Scarlet recourent aussi à un même réseau. Il est cependant malaisé de nier que les réseaux câblés sont nettement plus performants que les lignes VDSL de Proximus et Scarlet. Un phénomène qui pourrait changer radicalement d'ici quelques années avec le déploiement de la fibre optique.

Plus lent dans le sud

Pour ce qui est de la vitesse mobile, Ookla distingue surtout une différence entre les régions. Alors que les provinces flamandes, à l'exception du Limbourg, dépassent allègrement les 50 Mbps, Ookla fait observer que les vitesses sont nettement moindres surtout dans les provinces wallonnes de Luxembourg (28,40 Mbps) et de Namur (28,71 Mbps).

Au niveau du réseau fixe, les écarts entre régions sont également tangibles. En Flandre, la médiane se situe en effet à 87,02 Mbps, alors qu'à Bruxelles, on en est à 60,40 Mbps et en Wallonie à 55,66 Mbps.

Par province, les résultats diffèrent moins. C'est ainsi que toutes les provinces flamandes atteignent 84-90 Mbps, même si le Limbourg avec une médiane de 90,07 Mbps possède l'internet le plus rapide du pays. En Wallonie, c'est le Brabant Wallon qui présente la médiane la plus élevée avec 60,15 Mbps, suivi par Namur et ses 58,90 Mbps.

EAU et Singapore les plus rapides, Timor oriental et Afghanistan les plus lents

Sur le plan mondial, ce sont les Emirats Arabes Unis (EAU) qui obtiennent le meilleur score de vitesse mobile avec une médiane de 130,19 Mbps, suivis par la Norvège (107,50 Mbps) et la Corée du Sud (98,93 Mbps). Sur le plan des connexions internet fixes les plus rapides, il faut se tourner vers Singapour (188,11 Mbps), la Thaïlande (173,44 Mbps) ou Hong Kong (170,48 Mbps).

Les vitesses mobiles les plus lentes concernent la Palestine, l'Afghanistan, le Venezuela et le Timor oriental avec des médianes de 5-6 Mbps. Pour l'internet fixe, ce sont la Syrie, le Yémen, le Niger, le Turkménistan, Cuba et l'Afghanistan qui ferment la marche avec même pas 3 Mbps.

Si vous utilisez dans notre pays l'internet mobile, vous obtenez en général 48,88 Mbps. S'il s'agit d'une connexion fixe, il est question de 72,90 Mbps. Voilà ce qu'a déterminé Ookla, l'entreprise à l'initiative de Speedtest.net notamment. Les chiffres publiés dans cet article représentent chaque fois la médiane et sont indicatifs par opérateur et par région. On y trouve du reste pas mal de différences.Dans notre pays, l'internet mobile et ses 48,88 Mbps figure à la 29ème place au niveau mondial, ce qui nous fait perdre six positions. Il nous faut faire observer ici qu'Ookla a adapté ses résultats de mesure de moyen à médian. En Europe Occidentale, nous nous classons cinquième après les Pays-Bas (84,59 Mbps), la Suisse (71,76 Mbps), le Luxembourg (69,81 Mbps) et l'Autriche (49,98 Mbps)Telenet/Base est l'opérateur le plus rapide avec 56,82 Mbps chez Base ou 56,73 Mbps chez Telenet. Voilà qui illustre directement que les chiffres après la virgule sont dans ce cas moins importants, car il s'agit ici du même réseau et du même opérateur. Mais la vitesse médiane représente un indicateur utile de ce qu'on peut attendre.Telenet précède Proximus (53,58 Mbps) et Orange (39,09 Mbps).Si on prend en considération les connexions fixes, la médiane se situe dans notre pays à 76,55 Mbps. En Europe Occidentale, nous occupons ainsi la sixième place. C'est la Suisse (104,58 Mbps) et l'Espagne (101,10 Mbps) qui disposent des réseaux les plus rapides, suivies par les Pays-Bas (93,2 Mbps), le Luxembourg (89,24 Mbps) et la France (75,47 Mbps).Ce qui étonne surtout ici, ce sont les écarts entre les régions et les opérateurs. Telenet est de loin le plus rapide avec 124,89 Mbps. Le câbleur wallon Voo atteint pour sa part 94,63 Mbps. Viennent ensuite Orange avec 82,20 Mbps, Proximus avec 43,45 Mbps et Scarlet avec 35,34 Mbps.Il nous faut cependant ici apporter la nuance, selon laquelle ces résultats sont partiellement influencés par les abonnements souscrits. C'est ainsi qu'Orange utilise les réseaux de Voo et de Telenet pour son internet fixe, et que Proximus et Scarlet recourent aussi à un même réseau. Il est cependant malaisé de nier que les réseaux câblés sont nettement plus performants que les lignes VDSL de Proximus et Scarlet. Un phénomène qui pourrait changer radicalement d'ici quelques années avec le déploiement de la fibre optique.Pour ce qui est de la vitesse mobile, Ookla distingue surtout une différence entre les régions. Alors que les provinces flamandes, à l'exception du Limbourg, dépassent allègrement les 50 Mbps, Ookla fait observer que les vitesses sont nettement moindres surtout dans les provinces wallonnes de Luxembourg (28,40 Mbps) et de Namur (28,71 Mbps).Au niveau du réseau fixe, les écarts entre régions sont également tangibles. En Flandre, la médiane se situe en effet à 87,02 Mbps, alors qu'à Bruxelles, on en est à 60,40 Mbps et en Wallonie à 55,66 Mbps.Par province, les résultats diffèrent moins. C'est ainsi que toutes les provinces flamandes atteignent 84-90 Mbps, même si le Limbourg avec une médiane de 90,07 Mbps possède l'internet le plus rapide du pays. En Wallonie, c'est le Brabant Wallon qui présente la médiane la plus élevée avec 60,15 Mbps, suivi par Namur et ses 58,90 Mbps.Sur le plan mondial, ce sont les Emirats Arabes Unis (EAU) qui obtiennent le meilleur score de vitesse mobile avec une médiane de 130,19 Mbps, suivis par la Norvège (107,50 Mbps) et la Corée du Sud (98,93 Mbps). Sur le plan des connexions internet fixes les plus rapides, il faut se tourner vers Singapour (188,11 Mbps), la Thaïlande (173,44 Mbps) ou Hong Kong (170,48 Mbps).Les vitesses mobiles les plus lentes concernent la Palestine, l'Afghanistan, le Venezuela et le Timor oriental avec des médianes de 5-6 Mbps. Pour l'internet fixe, ce sont la Syrie, le Yémen, le Niger, le Turkménistan, Cuba et l'Afghanistan qui ferment la marche avec même pas 3 Mbps.