Les festivals vont de pair avec le téléchargement illégal, affirme Spotify sur base d'une enquête personnelle. Le service de diffusion a examiné à la loupe plusieurs sites torrent, à savoir des sites web sur lesquels des fichiers (musicaux) sont diffusés et téléchargés illégalement, et a observé que la musique des artistes qui venaient de se produire lors d'un festival, était téléchargée nettement plus souvent.

Il n'empêche que cette enquête n'est pas une science exacte, selon Spotify: "La satisfaction du besoin instantané est certes un incitant au téléchargement illégal, mais l'enquête doit aller plus en profondeur. C'est ainsi que des universitaires et autres décideurs devraient pouvoir examiner si un phénomène semblable se manifeste pour d'autres événements, comme la chasse au talent ou le décernement de récompenses.

Comme de bien entendu, Spotify s'est intéressé dans son enquête au phénomène de la diffusion (streaming). Le service estime que l'on télécharge davantage de musique de manière illégale d'artistes qui ne font diffuser leur album qu'après sa sortie, plutôt que d'artistes qui proposent leur travail en même temps qu'ils apparaissent physiquement sur les sites de streaming. Petite remarque en passant: Spotify est ici partie prenante.

Les festivals vont de pair avec le téléchargement illégal, affirme Spotify sur base d'une enquête personnelle. Le service de diffusion a examiné à la loupe plusieurs sites torrent, à savoir des sites web sur lesquels des fichiers (musicaux) sont diffusés et téléchargés illégalement, et a observé que la musique des artistes qui venaient de se produire lors d'un festival, était téléchargée nettement plus souvent. Il n'empêche que cette enquête n'est pas une science exacte, selon Spotify: "La satisfaction du besoin instantané est certes un incitant au téléchargement illégal, mais l'enquête doit aller plus en profondeur. C'est ainsi que des universitaires et autres décideurs devraient pouvoir examiner si un phénomène semblable se manifeste pour d'autres événements, comme la chasse au talent ou le décernement de récompenses. Comme de bien entendu, Spotify s'est intéressé dans son enquête au phénomène de la diffusion (streaming). Le service estime que l'on télécharge davantage de musique de manière illégale d'artistes qui ne font diffuser leur album qu'après sa sortie, plutôt que d'artistes qui proposent leur travail en même temps qu'ils apparaissent physiquement sur les sites de streaming. Petite remarque en passant: Spotify est ici partie prenante.