Les gouvernements en Europe et aux Etats-Unis surtout amplifient rapidement leurs sanctions vis-à-vis de la Russie, mais quelques sanctions prises précédemment à l'égard des applications télécoms seront par contre annulées cette semaine. Elles portent spécifiquement sur des services de logiciels, matériel et technologies IT que des firmes américaines fournissent dans le domaine de la communication. Dans les conditions actuelles, les firmes américaines ne sont plus autorisées à fournir des logiciels, du matériel et d'autres services à la Russie. Désormais, des exceptions seront donc prévues pour quelques applications télécoms.

Il s'agit en l'occurrence d'un nombre assez limité de services, auxquels s'appliqueront encore tout un éventail de règles. C'est ainsi qu'il est interdit aux firmes américaines de fournir ces services à la Banque Centrale de Russie et à quelques autres institutions financières de ce pays. Le gouvernement américain n'explique pas pourquoi les sanctions sont levées, mais il semble que ce soit une façon de ne pas exclure complètement les Russes des sources d'informations occidentales et des médias sociaux.

Les gouvernements en Europe et aux Etats-Unis surtout amplifient rapidement leurs sanctions vis-à-vis de la Russie, mais quelques sanctions prises précédemment à l'égard des applications télécoms seront par contre annulées cette semaine. Elles portent spécifiquement sur des services de logiciels, matériel et technologies IT que des firmes américaines fournissent dans le domaine de la communication. Dans les conditions actuelles, les firmes américaines ne sont plus autorisées à fournir des logiciels, du matériel et d'autres services à la Russie. Désormais, des exceptions seront donc prévues pour quelques applications télécoms.Il s'agit en l'occurrence d'un nombre assez limité de services, auxquels s'appliqueront encore tout un éventail de règles. C'est ainsi qu'il est interdit aux firmes américaines de fournir ces services à la Banque Centrale de Russie et à quelques autres institutions financières de ce pays. Le gouvernement américain n'explique pas pourquoi les sanctions sont levées, mais il semble que ce soit une façon de ne pas exclure complètement les Russes des sources d'informations occidentales et des médias sociaux.