Selon l'agence de presse Reuters, des mesures dans ce sens ont été élaborées mercredi dernier, même si elles ne sont pas finalisées. Il serait en tout cas alors nettement plus malaisé pour les entreprises chinoises d'acheter certaines choses aux Etats-Unis, notamment de la technologie optique, de l'équipement radar et des semi-conducteurs (tels des puces).

Les relations entre la Chine et les Etats-Unis se sont déjà fortement envenimées, et l'actuelle crise corona n'est pas faite pour arranger la situation. Mais la préoccupation des Etats-Unis va plus loin que cela. Le gouvernement Trump craint que des entreprises chinoises achètent de la technologie à des fins commerciales, pour l'utiliser ensuite sur le plan militaire, à en croire des sources qui se sont confiées à Reuters.

On ne sait pas encore clairement quelle espèce de stratégie sera appliquée et comment elle le sera. On réfléchit notamment à imposer des licences sur des technologies qui peuvent à présent encore être vendues sans licence à la Chine, ce qui générerait à nouveau des questions sur la manière dont ces licences pourraient être retirées par la suite.

Aucune décision uniforme n'a cependant encore été prise aux Etats-Unis. Il faut dire que la Chine représente un énorme débouché et que, selon Reuters, certains secteurs américains craignent que leurs clients chinois se tournent vers des fournisseurs dans d'autres pays.

Selon l'agence de presse Reuters, des mesures dans ce sens ont été élaborées mercredi dernier, même si elles ne sont pas finalisées. Il serait en tout cas alors nettement plus malaisé pour les entreprises chinoises d'acheter certaines choses aux Etats-Unis, notamment de la technologie optique, de l'équipement radar et des semi-conducteurs (tels des puces).Les relations entre la Chine et les Etats-Unis se sont déjà fortement envenimées, et l'actuelle crise corona n'est pas faite pour arranger la situation. Mais la préoccupation des Etats-Unis va plus loin que cela. Le gouvernement Trump craint que des entreprises chinoises achètent de la technologie à des fins commerciales, pour l'utiliser ensuite sur le plan militaire, à en croire des sources qui se sont confiées à Reuters.On ne sait pas encore clairement quelle espèce de stratégie sera appliquée et comment elle le sera. On réfléchit notamment à imposer des licences sur des technologies qui peuvent à présent encore être vendues sans licence à la Chine, ce qui générerait à nouveau des questions sur la manière dont ces licences pourraient être retirées par la suite.Aucune décision uniforme n'a cependant encore été prise aux Etats-Unis. Il faut dire que la Chine représente un énorme débouché et que, selon Reuters, certains secteurs américains craignent que leurs clients chinois se tournent vers des fournisseurs dans d'autres pays.