Ces sénateurs, surtout des républicains et quelques démocrates, demandent dans une lettre ouverte adressée au Department of Homeland Security et au Département de l'énergie d'interdire Huawei de fournir des convertisseurs d'énergie solaire ('solar inverters') pour le réseau électrique américain.

Ces convertisseurs transforment l'énergie solaire en courant électrique. Huawei n'est pas depuis longtemps active aux Etats-Unis avec son équipement, mais elle y propose néanmoins une gamme de convertisseurs bon marché.

"Tant les systèmes photovoltaïques à grande échelle que ceux qui équipent les habitations, les écoles ou les entreprises, sont tous vulnérables aux cyber-attaques. Notre gouvernement fédéral doit donc envisager de bannir tous les convertisseurs d'Huawei aux Etats-Unis", peut-on lire dans la lettre.

Cela fait pas mal de temps que les Etats-Unis mènent une croisade contre Huawei. Actuellement, l'entreprise ne peut déjà plus proposer de smartphones ou d'appareils télécoms dans le pays par peur d'actes d'espionnage chinois. Ces derniers mois, les Etats-Unis tentent d'imposer ce bannissement aussi à d'autres pays.

Il n'est pas anodin de signaler ici que les Américains n'ont encore jamais apporté la moindre preuve officielle qu'Huawei s'est livrée à de l'espionnage au moyen de son équipement. Ni d'ailleurs que l'entreprise chinoise en a l'intention.