Voilà du moins ce que révèle The Wall Street Journal. Ce dernier a passé en revue le nombre de biens technologiques que le département du commerce américain a interdit à l'exportation, avant d'être expédiés vers un pays comme la Chine. Le gouvernement américain avait précédemment annoncé qu'il s'opposerait à l'exportation de certaines technologies jugées importantes pour la sécurité nationale. Il s'agit par exemple de composants et de machines de production de semi-conducteurs, d'intelligence artificielle et de technologies aéronautiques. Les biens figurant sur la liste ne peuvent en principe pas tomber entre les mains de puissances étrangères dont se méfient les Etats-Unis (comme la Chine), alors que les entreprises souhaitant les exporter vers ces pays ont besoin d'une licence spéciale pour ce faire.

Dans la pratique, le département du commerce américain a délivré 2.652 de ces licences d'exportation en 2020 pour des biens figurant sur la liste des technologies sensibles. Cela représente une approbation de 94% des demandes. Selon le Wall Street Journal, les licences sont nécessaires pour moins d'un demi pour cent des 125 milliards de dollars d'exportations vers la Chine. L'immense majorité des exportations sont donc simplement approuvées.

Voilà du moins ce que révèle The Wall Street Journal. Ce dernier a passé en revue le nombre de biens technologiques que le département du commerce américain a interdit à l'exportation, avant d'être expédiés vers un pays comme la Chine. Le gouvernement américain avait précédemment annoncé qu'il s'opposerait à l'exportation de certaines technologies jugées importantes pour la sécurité nationale. Il s'agit par exemple de composants et de machines de production de semi-conducteurs, d'intelligence artificielle et de technologies aéronautiques. Les biens figurant sur la liste ne peuvent en principe pas tomber entre les mains de puissances étrangères dont se méfient les Etats-Unis (comme la Chine), alors que les entreprises souhaitant les exporter vers ces pays ont besoin d'une licence spéciale pour ce faire.Dans la pratique, le département du commerce américain a délivré 2.652 de ces licences d'exportation en 2020 pour des biens figurant sur la liste des technologies sensibles. Cela représente une approbation de 94% des demandes. Selon le Wall Street Journal, les licences sont nécessaires pour moins d'un demi pour cent des 125 milliards de dollars d'exportations vers la Chine. L'immense majorité des exportations sont donc simplement approuvées.