La secrétaire d'Etat néerlandaise Mona Keijzer (affaires économiques et climat) a annoncé hier mardi le montant atteint et les noms des acteurs bénéficiaires des fréquences. KPN, T-Mobile et VodafoneZiggo étaient les seuls participants aux enchères qui avaient démarré le 29 juin.

Grâce à des enchères en plusieurs phases, 26 licences en tout ont été attribuées dans les bandes de fréquences 700, 1.400 et 2.100 MHz. 90 phases d'offres ont été nécessaires. Il en est résulté que les enchères ont duré quelques semaines de plus que prévu et que le montant atteint (1,23 milliard d'euros) a été supérieur aux 914 millions d'euros minimum espérés par le cabinet néerlandais.

De nouvelles enchères en 2022

KPN et VodafoneZiggo ont empoché chacune neuf licences pour lesquelles elles ont l'une et l'autre déboursé 416 millions d'euros. Pour sa part, T-Mobile a décroché huit licences (une de moins sur la bande 1.400 MHz) et a versé à cette fin 400 millions d'euros. Des bandes de fréquences mises aux enchères, celle des 700 MHz est la plus importante pour la 5G. Les trois fournisseurs en disposent à présent chacun d'une aussi grande proportion.

Les licences octroyées dans les bandes 700 et 1.400 MHz sont directement valables, selon l'Agentschap Telecom néerlandaise. Celles pour la bande 2.100 MHz le seront au début de 2021, à l'expiration des licences actuelles et des licences de transition. KPN, T-Mobile et VodafoneZiggo devront utiliser les fréquences acquises au plus tard en 2023.

En 2022, il y aura aux Pays-Bas aussi la tenue d'enchères pour la bande 3,5 Gigahertz. Celle-ci est considérée comme la principale bande fréquentielle pour la 5G à l'échelle mondiale.

La secrétaire d'Etat néerlandaise Mona Keijzer (affaires économiques et climat) a annoncé hier mardi le montant atteint et les noms des acteurs bénéficiaires des fréquences. KPN, T-Mobile et VodafoneZiggo étaient les seuls participants aux enchères qui avaient démarré le 29 juin.Grâce à des enchères en plusieurs phases, 26 licences en tout ont été attribuées dans les bandes de fréquences 700, 1.400 et 2.100 MHz. 90 phases d'offres ont été nécessaires. Il en est résulté que les enchères ont duré quelques semaines de plus que prévu et que le montant atteint (1,23 milliard d'euros) a été supérieur aux 914 millions d'euros minimum espérés par le cabinet néerlandais.KPN et VodafoneZiggo ont empoché chacune neuf licences pour lesquelles elles ont l'une et l'autre déboursé 416 millions d'euros. Pour sa part, T-Mobile a décroché huit licences (une de moins sur la bande 1.400 MHz) et a versé à cette fin 400 millions d'euros. Des bandes de fréquences mises aux enchères, celle des 700 MHz est la plus importante pour la 5G. Les trois fournisseurs en disposent à présent chacun d'une aussi grande proportion.Les licences octroyées dans les bandes 700 et 1.400 MHz sont directement valables, selon l'Agentschap Telecom néerlandaise. Celles pour la bande 2.100 MHz le seront au début de 2021, à l'expiration des licences actuelles et des licences de transition. KPN, T-Mobile et VodafoneZiggo devront utiliser les fréquences acquises au plus tard en 2023.En 2022, il y aura aux Pays-Bas aussi la tenue d'enchères pour la bande 3,5 Gigahertz. Celle-ci est considérée comme la principale bande fréquentielle pour la 5G à l'échelle mondiale.