A la demande du parti républicain, l'entreprise Deep Root Analytics avait collecté une immense quantité d'informations à des fins de campagne électorale. Lors du stockage de celles-ci, l'analyste de données a cependant commis une bourde d'importance, a découvert le spécialiste en sécurité IT Chris Vickery d'UpGuard. L'entreprise a en effet omis de sécuriser un serveur contenant 1,1 téraoctet de données, ce qui fait que des renseignements privés de millions d'Américains étaient entièrement accessibles. Deep Root Analytics a entre-temps reconnu son erreur.

Des données relatives au passé et aux préférences de personnes constituent une arme relativement nouvelle dans les affrontements électoraux. Une analyse de ces informations doit en effet permettre de dégager un profil assez précis de l'électeur. Il en résulte que les chefs de campagne peuvent alors adapter leur stratégie en connaissance de cause.