Il y a peu encore, les diplomates ne pouvaient plus consulter leurs mails professionnels sur leurs smartphones ou tablettes. Cette fonction a été rétablie récemment (sauf pour les anciens modèles de smartphones).

En revanche, les diplomates ne peuvent plus surfer sur le Net comme ils l'entendent. Le service IT du département a changé sa tactique. Auparavant, il travaillait sur une liste noire de sites interdits à la consultation. Aujourd'hui, il n'autorise la consultation des sites que s'ils se trouvent sur une liste blanche. Les diplomates peuvent demander d'ajouter un site sur cette liste autorisée.

Une plainte a été déposée auprès du parquet fédéral, qui précise que l'enquête est "toujours ouverte" et que "personne n'a été inculpé". (Belga)

Il y a peu encore, les diplomates ne pouvaient plus consulter leurs mails professionnels sur leurs smartphones ou tablettes. Cette fonction a été rétablie récemment (sauf pour les anciens modèles de smartphones). En revanche, les diplomates ne peuvent plus surfer sur le Net comme ils l'entendent. Le service IT du département a changé sa tactique. Auparavant, il travaillait sur une liste noire de sites interdits à la consultation. Aujourd'hui, il n'autorise la consultation des sites que s'ils se trouvent sur une liste blanche. Les diplomates peuvent demander d'ajouter un site sur cette liste autorisée. Une plainte a été déposée auprès du parquet fédéral, qui précise que l'enquête est "toujours ouverte" et que "personne n'a été inculpé". (Belga)