Par souci de clarté, sachez qu'Hololens n'est pas encore fin prêt pour le grand public. Mais les développeurs aux Etats-Unis et au Canada pourront eux en acquérir précocement un exemplaire durant le premier trimestre de 2016 au prix de trois mille dollars.

La lunette holographique qui fonctionne sans le support d'un PC ou d'un smartphone, est depuis un petit temps déjà mis au point par Microsoft. Le fait que des exemplaires vont être disponibles pour les développeurs, signifie que le lancement n'est plus très loin.

Entre-temps, Microsoft déplace le développement de son casque-lunette vers les Etats-Unis. De ce fait, l'entreprise licencie soixante personnes (dont trente indépendants) en Israël. Selon Techcrunch, il s'agissait principalement de personnel résultant du rachat de 3DV Systems en 2009.

A l'époque, la plupart des experts estimaient que Microsoft voulait ainsi continuer de supporter Kinect, mais cela semble aujourd'hui être surtout Hololens. L'on ne connaît pas encore clairement l'impact du transfert vers les Etats-Unis du développement ultérieur de l'appareil.

Notre rédaction avait pu tester Hololens plus tôt cette année. Vous pouvez en découvrir un compte-rendu ici.

Par souci de clarté, sachez qu'Hololens n'est pas encore fin prêt pour le grand public. Mais les développeurs aux Etats-Unis et au Canada pourront eux en acquérir précocement un exemplaire durant le premier trimestre de 2016 au prix de trois mille dollars.La lunette holographique qui fonctionne sans le support d'un PC ou d'un smartphone, est depuis un petit temps déjà mis au point par Microsoft. Le fait que des exemplaires vont être disponibles pour les développeurs, signifie que le lancement n'est plus très loin.Entre-temps, Microsoft déplace le développement de son casque-lunette vers les Etats-Unis. De ce fait, l'entreprise licencie soixante personnes (dont trente indépendants) en Israël. Selon Techcrunch, il s'agissait principalement de personnel résultant du rachat de 3DV Systems en 2009.A l'époque, la plupart des experts estimaient que Microsoft voulait ainsi continuer de supporter Kinect, mais cela semble aujourd'hui être surtout Hololens. L'on ne connaît pas encore clairement l'impact du transfert vers les Etats-Unis du développement ultérieur de l'appareil. Notre rédaction avait pu tester Hololens plus tôt cette année. Vous pouvez en découvrir un compte-rendu ici.