Selon le cabinet d'analystes Gartner, 3,74 billions de dollars seront cette année injectés dans l'IT à l'échelle mondiale. Ce sera 0,6 pour cent de plus que l'année dernière, mais moins que l'augmentation d'1,1 pour cent que Gartner avait précédemment prévu pour 2019.

Gartner insiste sur le fait qu'il s'agira d'une croissance plane, mais pas d'un recul, malgré les rumeurs de récession, le Brexit et la guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine avec toutes les taxes à l'importation que cela suppose. Il serait question d'une croissance dans chaque pays suivi par Gartner. Elle atteindrait même 3,7 pour cent en Amérique du Nord et 2,8 pour cent en Chine.

Par segment, le paysage changerait du tout au tout. Les logiciels professionnels progresseraient cette année de 9 pour cent et les services IT de 3,8 pour cent. Les dépenses en services de communication, systèmes pour centres de données et (surtout) appareils diminueraient.

. © Garner

Gartner fait observer que le nuage accueillera davantage d'infrastructures systèmes, alors qu'en 2018, il s'agissait encore surtout de 'software & busines process outsourcing'. Pour expliquer le recul des ventes d'appareils, l'analyste mentionne la baisse des dépenses des consommateurs. Les ordinateurs de bureau, portables et les tablettes offrent aujourd'hui une autonomie supérieure grâce aux applications dans le nuage, et les consommateurs nécessitent moins d'appareils puissants (et donc plus coûteux). En même temps, il s'agit là d'un marché qui attire moins de nouveaux acheteurs. Un nouvel appareil n'est donc acheté que s'il faut vraiment remplacer ou mettre à niveau un équipement existant.

Pour 2020, Gartner table actuellement sur un montant de dépenses de 3,88 billions de dollars, ce qui représenterait une hausse de 3,7 pour cent. L'an prochain, tous les segments du marché, y compris le hardware, devraient de nouveau progresser.