L'année dernière, les dépenses atteignirent 4,26 billions de dollars contre 4,43 billions prévus cette année, selon l'analyste de marché Gartner, qui explique cette hausse par des perturbations géopolitiques, l'inflation, des taux de change fluctuants et des défis à relever au niveau de la chaîne d'approvisionnement, souvent encore provoqués par le corona.

Mais alors que la crise du corona freina initialement les dépenses durant le premier semestre de 2020, avant de faire place à une normalisation, la situation actuelle provoque davantage de dépenses. 'Par rapport à début 2020, les CIO accélèrent leurs investissements IT, parce qu'ils reconnaissent l'importance de la flexibilité et de l'agilité en réponse aux perturbations', explique John-David Lovelock, research vicepresident chez Gartner.

Lovelock table sur davantage d'investissements dans l'analytique, l'informatique dans le nuage, la sécurité et une expérience client transparente. Mais dépenser plus ne signifie pas nécessairement qu'on obtiendra plus. Une grande partie de la hausse des dépenses est en effet due à l'inflation. Celle-ci était déjà présente ces deux dernières années pour les appareils mobiles et les PC, mais elle gagne à présent le volet software du fait que les salaires du personnel IT progressent.

Dépenses informatiques mondiales (en millions de dollars)

2021 Spending2021Growth (%)2022 Spending2022Growth (%)2023 Spending2023Growth (%)
Data Centre Systems 207,306 6.7 218,634 5.5 230,385 5.4
Software614,49415.9674,8899.8754,80811.8
Devices809,45216.1824,6001.9837,8441.6
IT Services1,185,10310.61,265,1276.81,372,8928.5
Communications Services 1,443,419 3.4 1,448,396 0.3 1,477,798 2.0
Overall IT4,259,7739.54,431,6464.04,673,7285.5

Source: Gartner (avril 2022)

Les dépenses en software augmentent de 9,8 pour cent, celles en services IT de 6,8 pour cent. Pour l'année prochaine, Gartner table sur une nouvelle croissance. Les dépenses dans d'autres segments tels les appareils diminuent par contre nettement, de même que celles dans les services de communication et dans les systèmes pour centres de données.

Russie-Ukraine

Gartner déclare explicitement que l'invasion de l'Ukraine par la Russie n'aura pas d'impact direct sur les dépenses mondiales. Les prix, l'inflation salariale, un manque de main d'oeuvre IT et d'autres obstacles encore joueront un rôle nettement plus grand, selon l'agence d'analystes, même si cela ne retardera pas les investissements.

L'année dernière, les dépenses atteignirent 4,26 billions de dollars contre 4,43 billions prévus cette année, selon l'analyste de marché Gartner, qui explique cette hausse par des perturbations géopolitiques, l'inflation, des taux de change fluctuants et des défis à relever au niveau de la chaîne d'approvisionnement, souvent encore provoqués par le corona.Mais alors que la crise du corona freina initialement les dépenses durant le premier semestre de 2020, avant de faire place à une normalisation, la situation actuelle provoque davantage de dépenses. 'Par rapport à début 2020, les CIO accélèrent leurs investissements IT, parce qu'ils reconnaissent l'importance de la flexibilité et de l'agilité en réponse aux perturbations', explique John-David Lovelock, research vicepresident chez Gartner.Lovelock table sur davantage d'investissements dans l'analytique, l'informatique dans le nuage, la sécurité et une expérience client transparente. Mais dépenser plus ne signifie pas nécessairement qu'on obtiendra plus. Une grande partie de la hausse des dépenses est en effet due à l'inflation. Celle-ci était déjà présente ces deux dernières années pour les appareils mobiles et les PC, mais elle gagne à présent le volet software du fait que les salaires du personnel IT progressent.Source: Gartner (avril 2022)Les dépenses en software augmentent de 9,8 pour cent, celles en services IT de 6,8 pour cent. Pour l'année prochaine, Gartner table sur une nouvelle croissance. Les dépenses dans d'autres segments tels les appareils diminuent par contre nettement, de même que celles dans les services de communication et dans les systèmes pour centres de données.Russie-UkraineGartner déclare explicitement que l'invasion de l'Ukraine par la Russie n'aura pas d'impact direct sur les dépenses mondiales. Les prix, l'inflation salariale, un manque de main d'oeuvre IT et d'autres obstacles encore joueront un rôle nettement plus grand, selon l'agence d'analystes, même si cela ne retardera pas les investissements.