La haute école Vives avait été touchée par une cyber-attaque au beau milieu des vacances de Pâques. Des hackers tentèrent de mettre la main sur des données. L'établissement décida par conséquent de désactiver temporairement tous ses systèmes, ce qui impacta surtout les plates-formes en ligne et le trafic mail.

Le redémarrage des systèmes a cependant pris plus de temps que prévu. Les mots de passe de quelque 17.000 utilisateurs ont dû être adaptés, une opération de longue haleine. Mais on apprend donc que les cours ont bien repris aujourd'hui même.

La haute école Vives avait été touchée par une cyber-attaque au beau milieu des vacances de Pâques. Des hackers tentèrent de mettre la main sur des données. L'établissement décida par conséquent de désactiver temporairement tous ses systèmes, ce qui impacta surtout les plates-formes en ligne et le trafic mail.Le redémarrage des systèmes a cependant pris plus de temps que prévu. Les mots de passe de quelque 17.000 utilisateurs ont dû être adaptés, une opération de longue haleine. Mais on apprend donc que les cours ont bien repris aujourd'hui même.