Le code source de la Xbox serait apparu en ligne début mai déjà. Il contient entre autres le noyau pour le système d'exploitation de la console de jeu, à savoir une version adaptée de Windows 2000. Autres éléments divulgués: le Xbox Development Kit, les émulateurs utilisés à des fins de test, et des documents internes de Microsoft.

'Peu de risques'

Selon The Verge, ces données sont cependant échangées en catimini depuis longtemps déjà entre fans de la Xbox, ce qui fait que la fuite n'aura pas de conséquences importantes. 'Il est invraisemblable qu'il y ait subitement davantage de logiciels auto-conçus (faits maison, ndlr) et que des émulateurs pour les jeux Xbox originaux se mettent à circuler', apprend-on.

Plus ou moins en même temps que le code source de la Xbox initiale, on a aussi vu apparaître en ligne celui d'une version quasi finale de Windows NT 3.5. Mais comme Microsoft avait renoncé à supporter ce système d'exploitation en décembre 2001 déjà et qu'il ne reste que très peu d'ordinateurs à encore le faire tourner au niveau mondial, les connaisseurs ne considèrent pas cette fuite comme très risquée.

Le code source de la Xbox serait apparu en ligne début mai déjà. Il contient entre autres le noyau pour le système d'exploitation de la console de jeu, à savoir une version adaptée de Windows 2000. Autres éléments divulgués: le Xbox Development Kit, les émulateurs utilisés à des fins de test, et des documents internes de Microsoft.Selon The Verge, ces données sont cependant échangées en catimini depuis longtemps déjà entre fans de la Xbox, ce qui fait que la fuite n'aura pas de conséquences importantes. 'Il est invraisemblable qu'il y ait subitement davantage de logiciels auto-conçus (faits maison, ndlr) et que des émulateurs pour les jeux Xbox originaux se mettent à circuler', apprend-on.Plus ou moins en même temps que le code source de la Xbox initiale, on a aussi vu apparaître en ligne celui d'une version quasi finale de Windows NT 3.5. Mais comme Microsoft avait renoncé à supporter ce système d'exploitation en décembre 2001 déjà et qu'il ne reste que très peu d'ordinateurs à encore le faire tourner au niveau mondial, les connaisseurs ne considèrent pas cette fuite comme très risquée.