La mesure pour le moins bizarre, qui avait été revue à plusieurs reprises déjà, stipulait depuis janvier que quiconque sollicitait ou voulait renouveler un nom de domaine .EU, ne pouvait le faire avec une adresse britannique. Elle s'appliquait aussi aux citoyens de l'UE résidant dans le pays.

Cette mesure provoqua pas mal de mécontentement, tellement même que l'Europe revoit à présent sa décision, pour faire en sorte que l'adresse britannique ne constitue désormais plus un problème. La nouvelle mesure entrera en vigueur le 19 octobre.

Les noms de domaine .EU sont gérés par EURid, un groupe constitué de DNS Belgium et de son pendant italien IIT-CNR. Actuellement, quasiment 3,7 millions d'enregistrements .EU sont actifs, dont 188.505 ont été sollicités au départ de la Grande-Bretagne. Ce pays est ainsi le sixième plus important client après l'Allemagne, les Pays-Bas, la France, la Pologne et l'Italie.