Lors de la période de confinement, beaucoup de Belges ont été contraints d'adopter le télétravail et la visioconférence: 61 pour cent d'entre eux ont passé plus de temps en ligne, comme l'enquête l'a démontré. Pour garder le contact avec les autres, on utilise surtout WhatsApp (61 pour cent) et Facebook Messenger (55 pour cent). Seize pour cent ont aussi fait davantage de rencontres en ligne, surtout chez les hommes.

Les passe-temps numérisés eux aussi

De plus, les Belges ont recherché plus de renseignements: six personnes interrogées sur dix ont lu plus de journaux en ligne. La moitié des Belges a recherché des conseils en matière alimentaire, sanitaire et sportive. Un sur cinq a écouté plus souvent des podcasts durant le confinement.

Les passe-temps ont eux aussi pris une connotation numérique. Quatre Belges sur dix ont participé à davantage de jeux vidéo qu'avant le confinement. La diffusion musicale, les quizz et sports en ligne avec accompagnement TV ou appli ont également gagné en popularité. Quatre Belges sur dix ont cependant le sentiment d'avoir passé trop de temps devant un écran lors du lockdown. D'un autre côté, 40 pour cent des personnes interrogées pensent mieux connaître et utiliser les nouvelles possibilités numériques.

Lors de la période de confinement, beaucoup de Belges ont été contraints d'adopter le télétravail et la visioconférence: 61 pour cent d'entre eux ont passé plus de temps en ligne, comme l'enquête l'a démontré. Pour garder le contact avec les autres, on utilise surtout WhatsApp (61 pour cent) et Facebook Messenger (55 pour cent). Seize pour cent ont aussi fait davantage de rencontres en ligne, surtout chez les hommes.De plus, les Belges ont recherché plus de renseignements: six personnes interrogées sur dix ont lu plus de journaux en ligne. La moitié des Belges a recherché des conseils en matière alimentaire, sanitaire et sportive. Un sur cinq a écouté plus souvent des podcasts durant le confinement.Les passe-temps ont eux aussi pris une connotation numérique. Quatre Belges sur dix ont participé à davantage de jeux vidéo qu'avant le confinement. La diffusion musicale, les quizz et sports en ligne avec accompagnement TV ou appli ont également gagné en popularité. Quatre Belges sur dix ont cependant le sentiment d'avoir passé trop de temps devant un écran lors du lockdown. D'un autre côté, 40 pour cent des personnes interrogées pensent mieux connaître et utiliser les nouvelles possibilités numériques.