Selon l'association qui rassemble les entreprises actives sur le marché numérique belge, la mode, l'électronique et les jeux constituent les principaux moteurs de cette croissance. "Malgré la réouverture de nombreux magasins au cours du premier trimestre, les consommateurs ont continué à acheter en ligne, même pour des montants et des achats plus modestes", analyse Sofie Geeroms, "managing director" de BeCommerce.

Le secteur des voyages en ligne a par contre réalisé moins de la moitié de ses revenus au premier trimestre 2021 par rapport à la même période l'an dernier, alors que le secteur subissait déjà les premiers effets de la crise du coronavirus. "Il est également frappant de constater que les Belges achètent plus souvent des voyages hors ligne qu'avant la crise du coronavirus", ajoute BeCommerce. "Le besoin de conseils sur mesure concernant les destinations et les itinéraires sûrs par rapport aux règles corona est certainement à l'origine de ce phénomène."

Les achats en ligne de billets et d'événements ont également diminué de moitié. L'organisation prévoit toutefois une reprise du secteur des voyages et de l'événementiel au cours des deuxième et troisième trimestres, grâce au déconfinement et à la vaccination.

Selon l'association qui rassemble les entreprises actives sur le marché numérique belge, la mode, l'électronique et les jeux constituent les principaux moteurs de cette croissance. "Malgré la réouverture de nombreux magasins au cours du premier trimestre, les consommateurs ont continué à acheter en ligne, même pour des montants et des achats plus modestes", analyse Sofie Geeroms, "managing director" de BeCommerce.Le secteur des voyages en ligne a par contre réalisé moins de la moitié de ses revenus au premier trimestre 2021 par rapport à la même période l'an dernier, alors que le secteur subissait déjà les premiers effets de la crise du coronavirus. "Il est également frappant de constater que les Belges achètent plus souvent des voyages hors ligne qu'avant la crise du coronavirus", ajoute BeCommerce. "Le besoin de conseils sur mesure concernant les destinations et les itinéraires sûrs par rapport aux règles corona est certainement à l'origine de ce phénomène."Les achats en ligne de billets et d'événements ont également diminué de moitié. L'organisation prévoit toutefois une reprise du secteur des voyages et de l'événementiel au cours des deuxième et troisième trimestres, grâce au déconfinement et à la vaccination.