Le BSI met en garde contre le risque accru de cyberattaques de la Russie sur les systèmes allemands, en raison de la guerre en Ukraine. "Les actions des services militaires et/ou de renseignements en Russie et les menaces proférées par cette dernière contre l'UE, l'OTAN et la République fédérale d'Allemagne sont associées à un risque élevé d'attaque informatique réussie", écrit le BSI sur son site Internet.

Passer à d'autres solutions

"Une entreprise informatique russe peut mener elle-même des opérations offensives, mais aussi être contrainte d'attaquer des systèmes, faire l'objet de surveillance à son insu lors d'une cyberopération ou être utilisée comme instrument pour mener des attaques contre ses propres clients", poursuit le BSI.

L'Office fédéral allemand conseille dès lors aux entreprises de passer à un autre logiciel antivirus. Cette opération doit toutefois être soigneusement planifiée, déclare le BSI : "Si les produits de sécurité informatique - et en particulier les logiciels antivirus - sont désactivés sans préparation, cela nous rendrait vulnérables aux cyberattaques". Le BSI recommande aux entreprises d'évaluer de manière approfondie leur situation actuelle et, si nécessaire, de consulter les fournisseurs de services informatiques certifiés par lui.

En collaboration avec Dutch IT-channel.

Le BSI met en garde contre le risque accru de cyberattaques de la Russie sur les systèmes allemands, en raison de la guerre en Ukraine. "Les actions des services militaires et/ou de renseignements en Russie et les menaces proférées par cette dernière contre l'UE, l'OTAN et la République fédérale d'Allemagne sont associées à un risque élevé d'attaque informatique réussie", écrit le BSI sur son site Internet."Une entreprise informatique russe peut mener elle-même des opérations offensives, mais aussi être contrainte d'attaquer des systèmes, faire l'objet de surveillance à son insu lors d'une cyberopération ou être utilisée comme instrument pour mener des attaques contre ses propres clients", poursuit le BSI.L'Office fédéral allemand conseille dès lors aux entreprises de passer à un autre logiciel antivirus. Cette opération doit toutefois être soigneusement planifiée, déclare le BSI : "Si les produits de sécurité informatique - et en particulier les logiciels antivirus - sont désactivés sans préparation, cela nous rendrait vulnérables aux cyberattaques". Le BSI recommande aux entreprises d'évaluer de manière approfondie leur situation actuelle et, si nécessaire, de consulter les fournisseurs de services informatiques certifiés par lui.En collaboration avec Dutch IT-channel.