Jusqu'il y a peu, il n'y avait qu'en Grande-Bretagne, en France, en Irlande et au Brésil qu'il était possible de télécharger des applis pour parier. Quinze autre pays viennent maintenant s'y ajouter. Outre la Belgique, Google autorise en effet à présent aussi les applis de pari en Australie, le Canada, la Colombie, le Danemark, l'Allemagne, la Finlande, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, la Roumanie, l'Espagne, les Etats-Unis et la Suède. Ce changement entrera en vigueur le 1er mars.

Jeux de casino

Tout cela signifie que vous pourrez désormais télécharger des applis sur votre appareil Android, qui porteront entièrement sur des jeux de casino, paris sportifs et loteries. Des applis comme celle de la Loterie Nationale, qui ne permettent à présent pas encore de pari, pourraient ainsi aussi offrir davantage de possibilités.

Sur l'argent parié dans ces applis, Google ne perçoit aucun pourcentage, parce que les paiements 'in-app' pour ces programmes sont interdits. Les applis doivent aussi encore et toujours respecter les lois locales. C'est ainsi que les enfants ne pourront pas utiliser les applis de pari, ni d'ailleurs les 'loot boxes'.

Jusqu'il y a peu, il n'y avait qu'en Grande-Bretagne, en France, en Irlande et au Brésil qu'il était possible de télécharger des applis pour parier. Quinze autre pays viennent maintenant s'y ajouter. Outre la Belgique, Google autorise en effet à présent aussi les applis de pari en Australie, le Canada, la Colombie, le Danemark, l'Allemagne, la Finlande, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, la Roumanie, l'Espagne, les Etats-Unis et la Suède. Ce changement entrera en vigueur le 1er mars.Tout cela signifie que vous pourrez désormais télécharger des applis sur votre appareil Android, qui porteront entièrement sur des jeux de casino, paris sportifs et loteries. Des applis comme celle de la Loterie Nationale, qui ne permettent à présent pas encore de pari, pourraient ainsi aussi offrir davantage de possibilités.Sur l'argent parié dans ces applis, Google ne perçoit aucun pourcentage, parce que les paiements 'in-app' pour ces programmes sont interdits. Les applis doivent aussi encore et toujours respecter les lois locales. C'est ainsi que les enfants ne pourront pas utiliser les applis de pari, ni d'ailleurs les 'loot boxes'.