Lanci a fait cette déclaration conjointement avec le CEO de Lenovo, Yang Yuanqing (photo). Selon eux, l'ère de l'activité PC en recul est passée: 'Il y a un an, personne n'aurait pu prévoir les événements de 2020. La pandémie a posé de nombreux défis à notre entreprise, mais elle a aussi accéléré la numérisation, ce qui a provoqué une hausse de la demande ordinateurs personnels.'

Selon Lanci, 300 millions de PC devraient être vendus l'année prochaine dans le monde, soit 20 à 30 millions de plus qu'en 2020.

Pénurie

De son côté, le COO de Lenovo, Che-Min Tu, fait observer que la crise du corona a généré aussi une demande en forte hausse de processeurs et d'écrans pour ordinateurs portables: des composants qui sont précisément en pénurie aujourd'hui. Selon Tu, les stocks sont quasiment épuisés. La nouvelle usine de Lenovo en Hongrie a pour mission de veiller à améliorer la disponibilité de ces produits pour le marché européen.

Chez Lenovo, on ajoute que le passage au télétravail et la plus forte demande en outils d'e-apprentissage sont des catalyseurs pour le matériel de l'entreprise. Le fabricant met à présent davantage l'accent sur les possibilités 5G plus rapides et sur l'intégration de meilleures fonctions photographiques et audio dans tous ses produits.

Les serveurs ont le vent en poupe

Enfin, selon Lenovo, pas mal d'opportunités s'offrent aux revendeurs grâce aux gammes de produits de stockage, de serveurs et de produits HPC (high performance computing). 'Au Benelux, nous avons réussi à progresser nettement avec notre famille de serveurs x86 et ce, notamment suite à la forte demande des fournisseurs de services, qui ont eu nettement plus de données à traiter', ajoute-t-on chez le géant technologique.

En collaboration avec Dutch IT-channel.

Lanci a fait cette déclaration conjointement avec le CEO de Lenovo, Yang Yuanqing (photo). Selon eux, l'ère de l'activité PC en recul est passée: 'Il y a un an, personne n'aurait pu prévoir les événements de 2020. La pandémie a posé de nombreux défis à notre entreprise, mais elle a aussi accéléré la numérisation, ce qui a provoqué une hausse de la demande ordinateurs personnels.'Selon Lanci, 300 millions de PC devraient être vendus l'année prochaine dans le monde, soit 20 à 30 millions de plus qu'en 2020.De son côté, le COO de Lenovo, Che-Min Tu, fait observer que la crise du corona a généré aussi une demande en forte hausse de processeurs et d'écrans pour ordinateurs portables: des composants qui sont précisément en pénurie aujourd'hui. Selon Tu, les stocks sont quasiment épuisés. La nouvelle usine de Lenovo en Hongrie a pour mission de veiller à améliorer la disponibilité de ces produits pour le marché européen.Chez Lenovo, on ajoute que le passage au télétravail et la plus forte demande en outils d'e-apprentissage sont des catalyseurs pour le matériel de l'entreprise. Le fabricant met à présent davantage l'accent sur les possibilités 5G plus rapides et sur l'intégration de meilleures fonctions photographiques et audio dans tous ses produits.Enfin, selon Lenovo, pas mal d'opportunités s'offrent aux revendeurs grâce aux gammes de produits de stockage, de serveurs et de produits HPC (high performance computing). 'Au Benelux, nous avons réussi à progresser nettement avec notre famille de serveurs x86 et ce, notamment suite à la forte demande des fournisseurs de services, qui ont eu nettement plus de données à traiter', ajoute-t-on chez le géant technologique.En collaboration avec Dutch IT-channel.