Le groupe pâtit depuis assez longtemps déjà du recul de la demande d'ordinateurs. En outre, Lenovo ne réussit pas à insuffler une nouvelle vie à Motorola, qu'elle avait rachetée en 2014 pour 2,8 milliards de dollars. C'est principalement dû à la forte concurrence chinoise sur le marché des smartphones et par des conditions économiques plus difficiles.

Au cours de son exercice, qui s'est clôturé fin mars, Lenovo a enregistré une perte de 128 millions de dollars (quelque 114 millions d'euros), contre un bénéfice de 829 millions de dollars un an plus tôt. L'année dernière, son chiffre d'affaires a régressé de 3 pour cent à 44,9 milliards de dollars. # (ANP/KVdS)

Le groupe pâtit depuis assez longtemps déjà du recul de la demande d'ordinateurs. En outre, Lenovo ne réussit pas à insuffler une nouvelle vie à Motorola, qu'elle avait rachetée en 2014 pour 2,8 milliards de dollars. C'est principalement dû à la forte concurrence chinoise sur le marché des smartphones et par des conditions économiques plus difficiles.Au cours de son exercice, qui s'est clôturé fin mars, Lenovo a enregistré une perte de 128 millions de dollars (quelque 114 millions d'euros), contre un bénéfice de 829 millions de dollars un an plus tôt. L'année dernière, son chiffre d'affaires a régressé de 3 pour cent à 44,9 milliards de dollars. # (ANP/KVdS)