Legrand - un spécialiste mondial en infrastructures électriques et numériques pour le bâtiment - rachète Netatmo. La firme Legrand cotée à Euronext Paris, et dont le siège central est situé à Limoges en France, était depuis 2015 déjà actionnaire de Netatmo.

Netatmo a été fondée en 2011 et commercialise des produits 'smart home' à la consommation. Il est question ici d'appareils connectés à internet, tels le thermostat intelligent, la caméra d'intérieur intelligente elle aussi ou encore un instrument mesurant la qualité de l'air. Une partie des ventes s'effectue par le truchement de partenariats conclus entre autres avec le secteur de la construction, mais aussi avec des fournisseurs d'énergie qui proposent par exemple le thermostat intelligent. Conjointement avec Legrand, Netatmo avait déjà aussi mis au point des solutions de gestion de la 'maison connectée', en vue d'aider le secteur de la construction à concevoir des infrastructures domestiques intelligentes. Depuis cette année, Netatmo collabore aussi avec Velux, dans le but de piloter des lucarnes de toit au moyen de capteurs.

Netatmo passe donc à présent entièrement entre les mains du vaste groupe Legrand pour un montant non dévoilé. La marque sera intégrée à l'offre de produits étoffée du groupe, lequel accélérera ainsi son programme Eliot, un projet lancé en 2015 par Legrand pour renforcer sa position sur le marché de l'internet des objets (Internet of Things ou IoT). Fred Potter, le fondateur et CEO de Netatmo, deviendra par ailleurs le Chief Technology Officer de ce programme Eliot.

Les 130 ingénieurs de Netatmo rejoindront les équipes R&D de Legrand. Netatmo est établie à Boulogne-Billancourt (près de Paris), occupe quasiment 225 personnes et enregistre quelque 45 millions d'euros de chiffre d'affaires. A l'entendre, Netatmo dispose d'1,3 million de produits actifs environ. Pour sa part, Legrand a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de plus de 5,5 milliards d'euros.