Des capteurs intelligents et le système Android adapté par LeEco permettront aux cyclistes de collecter toute une série de données. C'est ainsi qu'ils pourront tenir à jour les distances parcourues au mètre près. Grâce à une espèce de système de chat, ils pourront entrer en contact avec d'autres amateurs de la petite reine, écouter de la musique au moyen d'un casque sans fil, ainsi que contrôler leur condition physique en utilisant un tensiomètre compatible avec les vélos LeEco.

Ce qui est étonnant, c'est que l'entreprise chinoise a opté pour Android, mais pas pour Google Maps pour la navigation. C'est en effet l'entreprise allemande HERE qui fournit les cartes.

Les prix des bicyclettes ne sont pas encore connus. Provisoirement, LeEco ne lancera ses vélos intelligents que sur le marché américain.