Les médias sociaux sont très appréciés au Vietnam. Ce pays se classe même dans le top dix des principaux marchés de Facebook avec ses 52 millions d'utilisateurs. Mais le Vietnam a aussi la réputation d'être un pays particulièrement strict vis-à-vis de la liberté d'expression. Ces dernières années, plusieurs blogueurs ont ainsi été emprisonnés pour avoir rédigé des articles critiques sur le gouvernement communiste. Le pays ne tolère pas non plus de partis politiques indépendants ou d'organisations de défense des droits de l'Homme.

La décision de renforcer encore la censure sur internet a été annoncée dans un discours prononcé par le lieutenant-général Nguyen Trong Nghia, du département politique de l'armée. L'homme signale que 62,7 pour cent des citoyens vietnamiens ont à présent accès à internet. "Cette forte croissance est à la fois un bien et un mal pour le pays", selon lui. "Un mal du fait que l'ennemi peut exploiter internet pour créer le chaos chez nous."

Les médias sociaux sont très appréciés au Vietnam. Ce pays se classe même dans le top dix des principaux marchés de Facebook avec ses 52 millions d'utilisateurs. Mais le Vietnam a aussi la réputation d'être un pays particulièrement strict vis-à-vis de la liberté d'expression. Ces dernières années, plusieurs blogueurs ont ainsi été emprisonnés pour avoir rédigé des articles critiques sur le gouvernement communiste. Le pays ne tolère pas non plus de partis politiques indépendants ou d'organisations de défense des droits de l'Homme.La décision de renforcer encore la censure sur internet a été annoncée dans un discours prononcé par le lieutenant-général Nguyen Trong Nghia, du département politique de l'armée. L'homme signale que 62,7 pour cent des citoyens vietnamiens ont à présent accès à internet. "Cette forte croissance est à la fois un bien et un mal pour le pays", selon lui. "Un mal du fait que l'ennemi peut exploiter internet pour créer le chaos chez nous."