Sur le site web de MyMinfin, les utilisateurs peuvent déjà consulter leurs données fiscales et patrimoniales. Pour les citoyens, il sera désormais aussi possible de demander un plan de remboursement. Dans la plupart des cas, une attribution automatique sera même possible, ce qui permettra un traitement plus rapide des dossiers, selon Luc De Dobbeleer, administrateur général de la Perception et du Recouvrement au sein du SPF.

Les litiges abordés

De plus, les citoyens pourront vérifier via la plate-forme en ligne l'importance de leur endettement auprès des institutions de crédits. Une nouveauté pas inintéressante s'appliquant aussi aux professionnels: les litiges pourront désormais être abordés en ligne.

Les professionnels pourront à leur tour solliciter en ligne une attestation de situation d'endettement, importante pour les commandes publiques, ainsi qu'un bilan fiscal de leur entreprise. A partir de l'année prochaine, il sera en outre possible d'effectuer des paiements en ligne, et il y aura avec l'e-FinBox une boîte mail personnelle pour les documents confidentiels.

Jusqu'en novembre de cette année, MyMinfin a été consulté 120.000 fois par mois. Le ministre Van Overtveldt se réjouit du "lifting" dont a fait l'objet le site web, qui s'inscrit en outre dans l'objectif d'une plus grande simplification administrative poursuivi par le gouvernement. Et cela répond aussi au "Digital Plan Belgium" du ministre de l'Agenda Numérique Alexander De Croo. (Belga/NS)

Sur le site web de MyMinfin, les utilisateurs peuvent déjà consulter leurs données fiscales et patrimoniales. Pour les citoyens, il sera désormais aussi possible de demander un plan de remboursement. Dans la plupart des cas, une attribution automatique sera même possible, ce qui permettra un traitement plus rapide des dossiers, selon Luc De Dobbeleer, administrateur général de la Perception et du Recouvrement au sein du SPF.Les litiges abordésDe plus, les citoyens pourront vérifier via la plate-forme en ligne l'importance de leur endettement auprès des institutions de crédits. Une nouveauté pas inintéressante s'appliquant aussi aux professionnels: les litiges pourront désormais être abordés en ligne.Les professionnels pourront à leur tour solliciter en ligne une attestation de situation d'endettement, importante pour les commandes publiques, ainsi qu'un bilan fiscal de leur entreprise. A partir de l'année prochaine, il sera en outre possible d'effectuer des paiements en ligne, et il y aura avec l'e-FinBox une boîte mail personnelle pour les documents confidentiels.Jusqu'en novembre de cette année, MyMinfin a été consulté 120.000 fois par mois. Le ministre Van Overtveldt se réjouit du "lifting" dont a fait l'objet le site web, qui s'inscrit en outre dans l'objectif d'une plus grande simplification administrative poursuivi par le gouvernement. Et cela répond aussi au "Digital Plan Belgium" du ministre de l'Agenda Numérique Alexander De Croo. (Belga/NS)