Il règne actuellement dans ce pays l'état d'urgence, après que des bouddhistes aient attaqué le week-end dernier des mosquées et des entreprises appartenant à des musulmans. Sur les médias locaux, les autorités confirment avoir demandé aux fournisseurs internet de bloquer les réseaux sociaux, car des appels y sont lancés en vue d'agresser les musulmans.

Il s'agit notamment de Facebook, Whatsapp, Instagram et Viber qui ne seront pas disponibles 72 heures durant.