Pour l'utilisation professionnelle et semi-professionnelle, les pilotes doivent suivre des formations et passer des examens, rappelle le SPF. Pour l'utilisation privée, il existe certaines règles à respecter. Ainsi, il est notamment obligatoire de contrôler son drone avant chaque utilisation. Le vol n'est autorisé qu'en journée et par temps clair. Il est par ailleurs interdit de survoler des lieux publics, des personnes et des lieux à risque comme des complexes industriels. L'utilisateur ne peut faire voler son drone qu'à moins de 10 mètres de hauteur, soit la hauteur d'une maison moyenne.

Pour l'utilisation professionnelle et semi-professionnelle, les pilotes doivent suivre des formations et passer des examens, rappelle le SPF. Pour l'utilisation privée, il existe certaines règles à respecter. Ainsi, il est notamment obligatoire de contrôler son drone avant chaque utilisation. Le vol n'est autorisé qu'en journée et par temps clair. Il est par ailleurs interdit de survoler des lieux publics, des personnes et des lieux à risque comme des complexes industriels. L'utilisateur ne peut faire voler son drone qu'à moins de 10 mètres de hauteur, soit la hauteur d'une maison moyenne.