"Nous examinons s'il s'agissait d'un problème technique ou d'un acte de piratage", a déclaré la présidente du Sénat, Christine Defraigne.

S'il s'agit vraiment d'un acte criminel, cela aura des conséquences, selon la présidente: "Le piratage est punissable. Le parquet fédéral et la Sécurité de l'Etat ont été informés."