"La plate-forme de protection, prévue suite à une cyberattaque récente, a fonctionné. A 12h30, la situation a été complétement rétablie, tant en interne qu'en externe", explique le SPF Finances dans un communiqué.

La date limite de rentrée des déclarations en ligne est maintenue au 13 juillet.

Le collectif de hackers Down-Sec, déjà à l'origine de la cyberattaque survenue début juin, a indiqué sur Twitter et Facebook: "Il est temps de se lever et de refuser les taxes imposées par la mafia des autorités!"

Le porte-parole du SPF des Finances, Francis Adyns, le confirme: "c'étaient le même groupe et le même mode opératoire" que le 8 juin dernier.

Ces derniers mois, Down-Sec avait aussi bloqué les sites web du Sénat, du Premier ministre Charles Michel, de la maison royale et de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire. (Belga)