'Mijn Belastingdienst', le pendant néerlandais de notre Tax-on-Web, connaît des problèmes depuis deux jours déjà. Ces difficultés sont apparues le 1er mars et ne semblent toujours pas être surmontées. Le 1er mars est le jour, où les Néerlandais peuvent commencer à remplir leur déclaration fiscale en ligne.

Or ce n'est toujours pas possible à cause de la panne. La cause de cette dernière n'est pas encore clairement déterminée. On la recherche encore, selon un porte-parole du fisc. Il ne serait en tout cas pas question d'une surcharge due à une quelconque pression ou à une attaque ddos, par laquelle de nombreuses tentatives de login automatiques tentent de paralyser le site concerné.

Patience!

C'est lundi que les problèmes se sont manifestés, lorsque des particuliers et des entrepreneurs pouvaient pour la première fois cette année remplir leur déclaration fiscale en ligne. Il s'agissait donc traditionnellement d'une journée très chargée, selon le porte-parole, même si la situation était quelque tempérée du fait que cette année, il s'agissait d'un lundi. L'année dernière, cela tombait durant le week-end, ce qui fait que nettement plus de Néerlandais avaient eu recours au service des impôts.

Malgré les problèmes, plus de 225.000 déclarations en tout ont quand même été rentrées lundi. Selon le porte-parole, on travaille depuis lors jour et nuit pour résoudre les difficultés techniques. Jusqu'à ce que soit le cas, le nombre maximal de personnes connectées restera limité. Le service des impôts recommande donc aux citoyens de tenter leur chance un peu plus tard, si leur première tentative a échoué.

'Mijn Belastingdienst', le pendant néerlandais de notre Tax-on-Web, connaît des problèmes depuis deux jours déjà. Ces difficultés sont apparues le 1er mars et ne semblent toujours pas être surmontées. Le 1er mars est le jour, où les Néerlandais peuvent commencer à remplir leur déclaration fiscale en ligne.Or ce n'est toujours pas possible à cause de la panne. La cause de cette dernière n'est pas encore clairement déterminée. On la recherche encore, selon un porte-parole du fisc. Il ne serait en tout cas pas question d'une surcharge due à une quelconque pression ou à une attaque ddos, par laquelle de nombreuses tentatives de login automatiques tentent de paralyser le site concerné.C'est lundi que les problèmes se sont manifestés, lorsque des particuliers et des entrepreneurs pouvaient pour la première fois cette année remplir leur déclaration fiscale en ligne. Il s'agissait donc traditionnellement d'une journée très chargée, selon le porte-parole, même si la situation était quelque tempérée du fait que cette année, il s'agissait d'un lundi. L'année dernière, cela tombait durant le week-end, ce qui fait que nettement plus de Néerlandais avaient eu recours au service des impôts.Malgré les problèmes, plus de 225.000 déclarations en tout ont quand même été rentrées lundi. Selon le porte-parole, on travaille depuis lors jour et nuit pour résoudre les difficultés techniques. Jusqu'à ce que soit le cas, le nombre maximal de personnes connectées restera limité. Le service des impôts recommande donc aux citoyens de tenter leur chance un peu plus tard, si leur première tentative a échoué.