Une grande partie des paiements d'abonnements sera désormais versée directement aux musiciens que les utilisateurs écoutent le plus souvent. Le montant que les artistes empocheront, dépendra à l'avenir fortement de la popularité de leur musique. Jusqu'à présent, c'était une clé de répartition qui était utilisée, faisant en sorte que le partage entre les artistes connectés à Tidal était plus égal.

Jack Dorsey

Le débat à propos d'une rétribution plus intègre des services de streaming aux artistes ne date pas d'aujourd'hui, loin s'en faut. Plus tôt cette année, le rappeur Jay-Z avait revendu des parts dans Tidal à Square, qui appartient au directeur de Twitter, Jack Dorsey. En 2015, Jay-Z avait investi 56 millions de dollars dans Tidal et il a reçu à présent en retour 297 millions en cash et en actions dans Square.

Ce que souhaite Dorsey, c'est d'offrir avec Square davantage de services aux artistes qui proposent leur musique via Tidal, comme des articles de merchandising ou des tickets de concert. Tidal avait prétendu au printemps posséder quelques millions d'abonnés payants.

Une grande partie des paiements d'abonnements sera désormais versée directement aux musiciens que les utilisateurs écoutent le plus souvent. Le montant que les artistes empocheront, dépendra à l'avenir fortement de la popularité de leur musique. Jusqu'à présent, c'était une clé de répartition qui était utilisée, faisant en sorte que le partage entre les artistes connectés à Tidal était plus égal.Le débat à propos d'une rétribution plus intègre des services de streaming aux artistes ne date pas d'aujourd'hui, loin s'en faut. Plus tôt cette année, le rappeur Jay-Z avait revendu des parts dans Tidal à Square, qui appartient au directeur de Twitter, Jack Dorsey. En 2015, Jay-Z avait investi 56 millions de dollars dans Tidal et il a reçu à présent en retour 297 millions en cash et en actions dans Square.Ce que souhaite Dorsey, c'est d'offrir avec Square davantage de services aux artistes qui proposent leur musique via Tidal, comme des articles de merchandising ou des tickets de concert. Tidal avait prétendu au printemps posséder quelques millions d'abonnés payants.