A chaque nouvelle journée sa nouvelle cyber-attaque d'envergure! Cette fois, c'est le service de santé irlandais HSE qui en a été la victime. Il s'agirait d'une attaque au rançongiciel (ransomware) qui bloque les ordinateurs et leurs données et les verrouille. En général, une telle attaque s'accompagne d'une demande de rançon de la part des agresseurs en vue de libérer les données.

Par mesure de précaution, le HSE a désactivé ses ordinateurs, afin de les protéger et 'évaluer la situation en profondeur conjointement avec ses partenaires de sécurité'. Les vaccinations anti-corona n'ont pas été touchées par la cyber-attaque et se poursuivent comme prévu. On ignore qui est à l'initiative de l'attaque.

A chaque nouvelle journée sa nouvelle cyber-attaque d'envergure! Cette fois, c'est le service de santé irlandais HSE qui en a été la victime. Il s'agirait d'une attaque au rançongiciel (ransomware) qui bloque les ordinateurs et leurs données et les verrouille. En général, une telle attaque s'accompagne d'une demande de rançon de la part des agresseurs en vue de libérer les données.Par mesure de précaution, le HSE a désactivé ses ordinateurs, afin de les protéger et 'évaluer la situation en profondeur conjointement avec ses partenaires de sécurité'. Les vaccinations anti-corona n'ont pas été touchées par la cyber-attaque et se poursuivent comme prévu. On ignore qui est à l'initiative de l'attaque.