'Nous avons reçu une énorme quantité de demandes de la part d'utilisateurs tant nouveaux qu'existants', affirme Butterfield. Il pense que la propagation du virus pourrait dorénavant rendre très populaires des services tels Slack, si des millions de personnes se voient forcées de recourir au télétravail des semaines durant.

Il n'empêche que Slack n'échappe pas non plus au malaise économique engendré par l'expansion du nouveau coronavirus. Selon des investisseurs, l'entreprise a en effet ce jeudi averti qu'elle enregistrerait un chiffre d'affaires décevant au cours de son trimestre en cours, qui se clôturera fin avril. Il en résulte que le cours de l'action a fortement régressé en fin de séance à la bourse de New York.

Slack elle-même qualifie les prévisions financières de 'prudentes', étant donné l'incertitude qui plane sur la manière dont le virus va encore se propager et sur l'importance de ses dommages économiques. Ces derniers temps, l'entreprise croît fortement. Durant le trimestre passé, son chiffre d'affaires a progressé de 49 pour cent à quasiment 182 millions de dollars, soit quelque 163 millions d'euros après conversion, sur une base annuelle. Slack est un concurrent de Teams, le service de clavardage professionnel de Microsoft.

'Nous avons reçu une énorme quantité de demandes de la part d'utilisateurs tant nouveaux qu'existants', affirme Butterfield. Il pense que la propagation du virus pourrait dorénavant rendre très populaires des services tels Slack, si des millions de personnes se voient forcées de recourir au télétravail des semaines durant.Il n'empêche que Slack n'échappe pas non plus au malaise économique engendré par l'expansion du nouveau coronavirus. Selon des investisseurs, l'entreprise a en effet ce jeudi averti qu'elle enregistrerait un chiffre d'affaires décevant au cours de son trimestre en cours, qui se clôturera fin avril. Il en résulte que le cours de l'action a fortement régressé en fin de séance à la bourse de New York.Slack elle-même qualifie les prévisions financières de 'prudentes', étant donné l'incertitude qui plane sur la manière dont le virus va encore se propager et sur l'importance de ses dommages économiques. Ces derniers temps, l'entreprise croît fortement. Durant le trimestre passé, son chiffre d'affaires a progressé de 49 pour cent à quasiment 182 millions de dollars, soit quelque 163 millions d'euros après conversion, sur une base annuelle. Slack est un concurrent de Teams, le service de clavardage professionnel de Microsoft.