Le Safety Drone sera utilisé lors des appels au numéro d'urgence 112. En recourant au drone durant certaines situations d'urgence, les risques pourront être mieux évalués, et la sécurité des citoyens et des services de secours seront toujours garantis, apprend-on. Le drone, qui volera automatiquement vers l'endroit concerné et sera piloté BVLOS (beyond visual line of sight) à partir du 'Citymesh Command & Control Center' situé à Oostkamp, pourra effectuer des photos en temps réel et les transférer à la police, aux pompiers et/ou à d'autres services d'assistance.

Le Safety Drone volera à une altitude de nonante mètres et couvrira un rayon de cinq kilomètres. Il sera stationné sur le toit de la zone de police CARMA de Genk. Dans une première phase, c'est la zone de pompiers Oost-Limburg qui utilisera le drone. Le corps de police CARMA s'y joindra probablement dans une deuxième phase. Au cours de la première phase du projet, le drone sera utilisé la journée, mais ultérieurement, il sera disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Pour permettre la communication du drone durant les situations d'urgence, un réseau privé mobile sera mis en oeuvre pour couvrir l'espace s'étendant jusqu'aux limites de la ville de Genk. Grâce à ce réseau, des photos - comme des images thermiques détaillées et d'autres images HD en direct - seront envoyées sans aucun retard et à grande vitesse du drone vers le dispatching et les pompiers et/ou services de secours.

Le projet Safety Drone a été rendu possible grâce à S-Lim, qui regroupe des communes limbourgeoises avec l'ambition de se muer en zone connectée ('smart region'). S-Lim finance le projet, afin que l'expérience et la connaissance acquises puissent être ultérieurement partagées avec d'autres villes et communes du Limbourg.

Le Safety Drone sera utilisé lors des appels au numéro d'urgence 112. En recourant au drone durant certaines situations d'urgence, les risques pourront être mieux évalués, et la sécurité des citoyens et des services de secours seront toujours garantis, apprend-on. Le drone, qui volera automatiquement vers l'endroit concerné et sera piloté BVLOS (beyond visual line of sight) à partir du 'Citymesh Command & Control Center' situé à Oostkamp, pourra effectuer des photos en temps réel et les transférer à la police, aux pompiers et/ou à d'autres services d'assistance.Le Safety Drone volera à une altitude de nonante mètres et couvrira un rayon de cinq kilomètres. Il sera stationné sur le toit de la zone de police CARMA de Genk. Dans une première phase, c'est la zone de pompiers Oost-Limburg qui utilisera le drone. Le corps de police CARMA s'y joindra probablement dans une deuxième phase. Au cours de la première phase du projet, le drone sera utilisé la journée, mais ultérieurement, il sera disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Pour permettre la communication du drone durant les situations d'urgence, un réseau privé mobile sera mis en oeuvre pour couvrir l'espace s'étendant jusqu'aux limites de la ville de Genk. Grâce à ce réseau, des photos - comme des images thermiques détaillées et d'autres images HD en direct - seront envoyées sans aucun retard et à grande vitesse du drone vers le dispatching et les pompiers et/ou services de secours.Le projet Safety Drone a été rendu possible grâce à S-Lim, qui regroupe des communes limbourgeoises avec l'ambition de se muer en zone connectée ('smart region'). S-Lim finance le projet, afin que l'expérience et la connaissance acquises puissent être ultérieurement partagées avec d'autres villes et communes du Limbourg.