L'enregistreur vidéo VHS a été lancé sur le marché par JVC, il y a quarante ans. Ses concurrents tels Sony (Betamax) et Philips (V2000) ont alors sorti des systèmes propres, pour adopter finalement le VHS après un affrontement féroce. Le VHS devint ainsi la technologie généralement acceptée d'enregistrement et de reproduction vidéo.

L'arrivée du DVD en 1995 coïncida avec le début de la fin pour l'enregistreur vidéo. Les entreprises cinématographiques ne sortent plus de films en VHS depuis dix ans déjà. A l'exception de Funai, tous les fabricants ont arrêté de produire ce type d'appareil.

Funai produit de l'électronique à la consommation sous sa propre marque, mais aussi sous licence pour d'autres entreprises technologiques, dont Philips, Sanyo (la filiale de Panasonic) et Magnavox. Funai fabrique des enregistreurs vidéo depuis 1983 et en vendait autrefois jusqu'à 15 millions par an. En 2015, elle n'en avait plus écoulé que 750.000. (ANP)

L'enregistreur vidéo VHS a été lancé sur le marché par JVC, il y a quarante ans. Ses concurrents tels Sony (Betamax) et Philips (V2000) ont alors sorti des systèmes propres, pour adopter finalement le VHS après un affrontement féroce. Le VHS devint ainsi la technologie généralement acceptée d'enregistrement et de reproduction vidéo.L'arrivée du DVD en 1995 coïncida avec le début de la fin pour l'enregistreur vidéo. Les entreprises cinématographiques ne sortent plus de films en VHS depuis dix ans déjà. A l'exception de Funai, tous les fabricants ont arrêté de produire ce type d'appareil.Funai produit de l'électronique à la consommation sous sa propre marque, mais aussi sous licence pour d'autres entreprises technologiques, dont Philips, Sanyo (la filiale de Panasonic) et Magnavox. Funai fabrique des enregistreurs vidéo depuis 1983 et en vendait autrefois jusqu'à 15 millions par an. En 2015, elle n'en avait plus écoulé que 750.000. (ANP)