"Nous allons commencer à ouvrir l'application aux gens sur Apple cette semaine", a indiqué Devin Nunes, le patron de Trump Media & Technology Group (TMTG), la maison mère du nouveau réseau, interviewé dimanche sur la chaîne conservatrice Fox News.

"Je pense que d'ici fin mars nous serons totalement opérationnels, au moins aux Etats-Unis", a ajouté l'ancien parlementaire, qui a quitté le Congrès en début d'année pour diriger TMTG. "Truth Social" - truth signifie "vérité" - a été présenté par Donald Trump comme une alternative à Facebook, Twitter et YouTube, dont il a été banni après l'assaut du Capitole, le 6 janvier 2021. Il est accusé d'avoir incité ses partisans à la violence.

Dimanche, l'application était marquée "Attendue pour le 21 février" sur les boutiques de téléchargement d'applications mobiles. Le 21 février est un jour férié aux Etats-Unis en l'honneur des présidents américains. Donald Trump et son épouse Melania Trump ont aussi prévu de vendre à cette date 10.000 NFT (objets numériques authentifiés) illustrant des moments-clés du mandat de l'ancien chef d'Etat républicain.

"Le temps de la Vérité est venu" a de son côté tweeté mardi Donald Trump Junior, le fils de l'ex dirigeant, avec une capture d'écran d'un message de son père sur le réseau : "Soyez prêts ! Votre président favori va bientôt vous recevoir". Sollicitée par l'AFP, TMTG n'a pas donné suite dans l'immédiat.

D'après différents communiqués, le groupe dispose d'environ 1,25 milliard de dollars pour partir à l'assaut de ses concurrents sur le marché, déjà très encombré, des réseaux sociaux prisés des ultra-conservateurs, comme Gettr, lancé début juillet par l'ancien conseiller de Donald Trump, Jason Miller, mais aussi Parler et Gab.

A 75 ans, Donald Trump laisse courir les doutes sur son intention de briguer à nouveau, ou non, l'investiture républicaine dans la course à la Maison Blanche.

"Nous allons commencer à ouvrir l'application aux gens sur Apple cette semaine", a indiqué Devin Nunes, le patron de Trump Media & Technology Group (TMTG), la maison mère du nouveau réseau, interviewé dimanche sur la chaîne conservatrice Fox News."Je pense que d'ici fin mars nous serons totalement opérationnels, au moins aux Etats-Unis", a ajouté l'ancien parlementaire, qui a quitté le Congrès en début d'année pour diriger TMTG. "Truth Social" - truth signifie "vérité" - a été présenté par Donald Trump comme une alternative à Facebook, Twitter et YouTube, dont il a été banni après l'assaut du Capitole, le 6 janvier 2021. Il est accusé d'avoir incité ses partisans à la violence.Dimanche, l'application était marquée "Attendue pour le 21 février" sur les boutiques de téléchargement d'applications mobiles. Le 21 février est un jour férié aux Etats-Unis en l'honneur des présidents américains. Donald Trump et son épouse Melania Trump ont aussi prévu de vendre à cette date 10.000 NFT (objets numériques authentifiés) illustrant des moments-clés du mandat de l'ancien chef d'Etat républicain."Le temps de la Vérité est venu" a de son côté tweeté mardi Donald Trump Junior, le fils de l'ex dirigeant, avec une capture d'écran d'un message de son père sur le réseau : "Soyez prêts ! Votre président favori va bientôt vous recevoir". Sollicitée par l'AFP, TMTG n'a pas donné suite dans l'immédiat.D'après différents communiqués, le groupe dispose d'environ 1,25 milliard de dollars pour partir à l'assaut de ses concurrents sur le marché, déjà très encombré, des réseaux sociaux prisés des ultra-conservateurs, comme Gettr, lancé début juillet par l'ancien conseiller de Donald Trump, Jason Miller, mais aussi Parler et Gab.A 75 ans, Donald Trump laisse courir les doutes sur son intention de briguer à nouveau, ou non, l'investiture républicaine dans la course à la Maison Blanche.