La panne a touché toutes les organisations connectées au réseau Belnet. "Il s'agit d'environ 200 institutions dont les universités, les administrations publiques et les centres de recherche. Les sites web des services publics fédéraux étaient également indisponibles", a précisé Belnet dans un communiqué.

Les causes précises de l'incident ne sont pas encore connues. Toutefois, "il apparaît déjà qu'il ne s'agissait pas d'une cyberattaque de type 'DdoS' (attaque par déni de service, NDLR). Il n'y avait pas non plus de maintenance ou de migration en cours", ajoute le réseau de recherche national belge.

"Nous sommes conscients de l'impact important de cet incident sur nos clients et leur fonctionnement", a commenté le directeur de Belnet, Jan Torreele. Des analyses approfondies seront menées dans les prochaines heures. (Belga)

La panne a touché toutes les organisations connectées au réseau Belnet. "Il s'agit d'environ 200 institutions dont les universités, les administrations publiques et les centres de recherche. Les sites web des services publics fédéraux étaient également indisponibles", a précisé Belnet dans un communiqué.Les causes précises de l'incident ne sont pas encore connues. Toutefois, "il apparaît déjà qu'il ne s'agissait pas d'une cyberattaque de type 'DdoS' (attaque par déni de service, NDLR). Il n'y avait pas non plus de maintenance ou de migration en cours", ajoute le réseau de recherche national belge."Nous sommes conscients de l'impact important de cet incident sur nos clients et leur fonctionnement", a commenté le directeur de Belnet, Jan Torreele. Des analyses approfondies seront menées dans les prochaines heures. (Belga)