Le rachat par Meta de Within - l'éditeur de l'appli de réalité virtuelle Supernatural - annoncé en octobre a du plomb dans l'aile à présent que la Federal Trade Commission (FTC) lui intente un procès antitrust. Selon la plainte déposée par le régulateur américain, ce rachat 'réduirait sensiblement la concurrence ou générerait l'existence d'un monopole sur le marché des applis de fitness VR spéciales et sur celui bien plus large des applis de fitness VR traditionnelles.'

Pour la FTC, il y aurait là un chevauchement avec des rachats précédents de Meta tels Beat Games reprise en 2019. Si Meta rachetait aussi Within, il y aurait un sérieux problème de concurrence, selon la FTC. Meta a en outre aussi effectué ces deux dernières années d'autres rachats liés à la réalité virtuelle comme ceux de Sanzaru Games, Ready at Dawn, Twisted Pixel, Downpour Interactive et BigBox VR. Le rachat de Within semble donc s'apparenter à celui de la légendaire goutte d'eau qui fait déborder le vase, selon la FTC.

Métavers

Le régulateur y distingue un problème qui va au-delà des applis de fitness VR. Dans la plainte officielle, on peut en effet lire noir sur blanc que si ce rachat avait lieu, Meta would be one step closer to its ultimate goal of owning the entire metaverse (Meta se rapprocherait davantage encore de son objectif ultime de posséder l'ensemble du métavers). La FTC fait dans ce document référence notamment aussi au récent changement de marque de Facebook en Meta et y voit la preuve 'que l'entreprise a jeté son dévolu sur la création et en fin de compte aussi sur le contrôle d'un métavers VR'. Ce procès est la première action antitrust que la FTC a intentée sous la direction de sa présidente Lina Khan, qui s'était précédemment déjà exprimée clairement contre la consolidation de grandes firmes technologiques.

Dans une réaction, Meta brandit l'argument, selon lequel le procès intenté par la FTC 'repose sur une idéologie et sur de la spéculation et pas sur des preuves'. L'entreprise conteste le fait que le rachat de Within perturberait la concurrence. Le blocage de la transaction 'enverrait un message épouvantable à quiconque souhaite innover dans la réalité virtuelle', selon Meta.

Le rachat par Meta de Within - l'éditeur de l'appli de réalité virtuelle Supernatural - annoncé en octobre a du plomb dans l'aile à présent que la Federal Trade Commission (FTC) lui intente un procès antitrust. Selon la plainte déposée par le régulateur américain, ce rachat 'réduirait sensiblement la concurrence ou générerait l'existence d'un monopole sur le marché des applis de fitness VR spéciales et sur celui bien plus large des applis de fitness VR traditionnelles.'Pour la FTC, il y aurait là un chevauchement avec des rachats précédents de Meta tels Beat Games reprise en 2019. Si Meta rachetait aussi Within, il y aurait un sérieux problème de concurrence, selon la FTC. Meta a en outre aussi effectué ces deux dernières années d'autres rachats liés à la réalité virtuelle comme ceux de Sanzaru Games, Ready at Dawn, Twisted Pixel, Downpour Interactive et BigBox VR. Le rachat de Within semble donc s'apparenter à celui de la légendaire goutte d'eau qui fait déborder le vase, selon la FTC.Le régulateur y distingue un problème qui va au-delà des applis de fitness VR. Dans la plainte officielle, on peut en effet lire noir sur blanc que si ce rachat avait lieu, Meta would be one step closer to its ultimate goal of owning the entire metaverse (Meta se rapprocherait davantage encore de son objectif ultime de posséder l'ensemble du métavers). La FTC fait dans ce document référence notamment aussi au récent changement de marque de Facebook en Meta et y voit la preuve 'que l'entreprise a jeté son dévolu sur la création et en fin de compte aussi sur le contrôle d'un métavers VR'. Ce procès est la première action antitrust que la FTC a intentée sous la direction de sa présidente Lina Khan, qui s'était précédemment déjà exprimée clairement contre la consolidation de grandes firmes technologiques. Dans une réaction, Meta brandit l'argument, selon lequel le procès intenté par la FTC 'repose sur une idéologie et sur de la spéculation et pas sur des preuves'. L'entreprise conteste le fait que le rachat de Within perturberait la concurrence. Le blocage de la transaction 'enverrait un message épouvantable à quiconque souhaite innover dans la réalité virtuelle', selon Meta.