Au début de cette semaine, la crypto-plateforme Poly Network a été piratée. Via une faille, un hacker a réussi à transférer pour six cent millions de dollars environ d'espèces Ethereum, BinanceChain et OxPolygon à son adresse. Très rapidement, Poly Network lança de manière étonnante un appel pour savoir si l'auteur ne voulait pas rembourser l'argent.

Et cela a... marché. L'argent rentre actuellement de manière progressive, à tel point qu'au moment d'écrire ces lignes, 342 millions de dollars en crypto-espèces ont déjà été rendus.

Le pirate a entre-temps aussi donné plus de détails sur ses intentions. Tom Robinson de la firme de Crypto Compliance Elliptic fait observer que des messages dans ce sens ont accompagné les transactions Ethereum.

Le hacker indique que les espèces volées n'ont pas été revendues et qu'il avait toujours eu l'intention de rendre l'argent. Il voulait en fait ainsi surtout faire en sorte d'éviter que quelqu'un de mal intentionné tente le même genre de piratage chez Poly Network. En remboursant les espèces progressivement, il peut continuer d'envoyer des messages, sans risquer de dévoiler son identité.

Chez Elliptic, on déclare que cela n'exclut pas une poursuite, parce que ces transactions pourraient quand même faire en sorte que l'auteur soit en fin de compte démasqué. Mais comme les choses se présentent à l'heure actuelle, il semble essentiellement s'agir d'une prouesse à mettre au compte d'un pirate éthique qui entendait démontrer qu'il est possible de dérober des centaines de millions de dollars en crypto-espèces.

Au début de cette semaine, la crypto-plateforme Poly Network a été piratée. Via une faille, un hacker a réussi à transférer pour six cent millions de dollars environ d'espèces Ethereum, BinanceChain et OxPolygon à son adresse. Très rapidement, Poly Network lança de manière étonnante un appel pour savoir si l'auteur ne voulait pas rembourser l'argent.Et cela a... marché. L'argent rentre actuellement de manière progressive, à tel point qu'au moment d'écrire ces lignes, 342 millions de dollars en crypto-espèces ont déjà été rendus.Le pirate a entre-temps aussi donné plus de détails sur ses intentions. Tom Robinson de la firme de Crypto Compliance Elliptic fait observer que des messages dans ce sens ont accompagné les transactions Ethereum.Le hacker indique que les espèces volées n'ont pas été revendues et qu'il avait toujours eu l'intention de rendre l'argent. Il voulait en fait ainsi surtout faire en sorte d'éviter que quelqu'un de mal intentionné tente le même genre de piratage chez Poly Network. En remboursant les espèces progressivement, il peut continuer d'envoyer des messages, sans risquer de dévoiler son identité.Chez Elliptic, on déclare que cela n'exclut pas une poursuite, parce que ces transactions pourraient quand même faire en sorte que l'auteur soit en fin de compte démasqué. Mais comme les choses se présentent à l'heure actuelle, il semble essentiellement s'agir d'une prouesse à mettre au compte d'un pirate éthique qui entendait démontrer qu'il est possible de dérober des centaines de millions de dollars en crypto-espèces.